IRAK. Peine de mort pour 4 jeunes Yêzidis à Mossoul

0
384
IRAK – Les Yêzidis dénoncent la peine de mort de 4 jeunes Yêzidis de Shengal accusés d’avoir tué 2 Arabes. Ils ont déclaré que la décision était sans fondement et que les jeunes avaient été condamnés à mort car ils sont Yézidis.
 
Sur la route séparant les villages de Sîkeniyê et Medîban à l’ouest de Shengal, 2 personnes ont été tuées par un ou des inconnus le 26 septembre 2020. L’étudiant universitaire Shalan Elyas Qasim qui pique-niquait dans la région le même jour, et Ehmed Farîs Salîh, Seyd Xidir, et Faroq Hema Fêsel, qui étaient allés au lycée, ont été détenus. Le processus judiciaire a été lancé par le tribunal pénal de Mossoul après que 4 jeunes Yézidis, qui étaient détenus, aient été soumis à une torture intense. Lors de la première audience tenue le 21 avril, 4 jeunes ont été condamnés à mort pour «meurtre» par un tribunal de Mossoul.
Après la décision, des manifestations ont eu lieu dans le centre-ville de Shengal pour annuler la décision. Les Yêzidîs ont déclaré que cette décision du tribunal devait être annulée en scandant chaque jour des slogans «Justice» lors les manifestation de masse à Shengal.
 
Parce qu’ils sont Yêzidis
 
La mère de Shalan Elyas Qasim, condamné à mort, Mihbet Saleh Faris, a déclaré que la décision prise contre les jeunes Yézidis était une décision dénuée de droit et a déclaré: « Il n’y a pas de justice à rendre à la communauté yézidie par les Irakiens. Les lois de l’Irak sont là pour exterminer la communauté yézidie. Nos enfants sont innocents et cette décision n’est pas légale. Nous voulons qu’elle soit annulée », a-t-elle dit.
Les membres de DAECH qui ont commis des crimes contre les Kurdes yêzidis ne sont pas inquiétés

Déclarant qu’ils continueront de réclamer justice, Mihbet Saleh Farîs a poursuivi: « Les membres de l’Etat islamique qui ont tué des enfants, des femmes et des personnes âgées vivant à Shengal sont toujours détenus dans les prisons irakiennes et les châtiments nécessaires n’ont pas été infligés. Pourquoi cette punition donné à 4 jeunes Yazidî qui ne sont pas coupables et innocents, alors que même pas un membre de l’Etat islamique ne reçoit cette punition? Où est le droit, la loi et la justice? C’est un nouveau Ferman [décret hérité de l’empire ottoman qui ordonnait le massacre des Yêzidis]. Nous n’abandonnerons pas. Notre seule demande est la justice. »
En revanche, selon la Constitution irakienne, l’approbation de la présidence est requise pour l’exécution de la peine de mort. La présidence n’a pas encore fait de déclaration sur cette question.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici