TURQUIE. La marche des fiertés d’Ankara attaquée par la police et des islamistes

0
175

ANKARA – Hier, la police turque et un groupe d’islamiste ont attaqué la marche des fiertés qui a eu lieu à Ankara. De nombreux manifestants ont été blessés et détenus par la police tandis que les islamistes proféraient des menaces et criaient « Allahu akbar » .

La police turque a attaqué des militants LGBTI+ avec du gaz lacrymogène lors du défilé de la fierté de mardi dans la capitale turque Ankara. Plusieurs manifestants ont été traînés au sol et menottés derrière le dos. Au moins 42 personnes ont été arrêtées et relâchées aujourd’hui.

La journaliste de l’agence kurde Mezopotamya, Emel Vural, a été aspergée de gaz lacrymogène au visage, battue par la police et brièvement hospitalisée, tandis que la journaliste du portail d’information LGBTI+ et du groupe de défense KaosGL, Aslı Alpar, a également été blessée à la jambe. La police a expulsé tous les journalistes de la zone, affirmant qu’elle ne permettrait pas aux manifestants de « faire un show » .

Des groupes islamistes ont également organisé des contre-manifestations à plusieurs endroits le long de la route, a rapporté KaosGL.

Melih Güner du parti islamiste-conservateur Yeniden Refah Partisi (YRP) avait déclaré plus tôt dans la semaine que l’ils les laisseraient pas la marche avoir lieu et avait appelé à une contre-manifestation. Lundi, il a tweeté : « Nous sommes sur le point de perdre toute une génération (à cause de l’immoralité) », répétant ses appels.

Güner a déclaré plus tard que le gouverneur d’Ankara l’avait appelé personnellement pour l’informer que la marche serait interdite.

Des membres du YRP se sont rendus dans le parc où des militants LGBTI+ s’étaient rassemblés, après que la police a emmené les manifestants et partagé des photos du parc vide. (Medya News)

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici