AccueilKurdistanRojavaLe Rojava en alerte maximale contre une éventuelle incursion militaire turque

Le Rojava en alerte maximale contre une éventuelle incursion militaire turque

SYRIE / ROJAVA – Les forces arabo-kurdes ont publié un communiqué disant que « toutes nouvelles véhiculées par les médias affiliés à l’occupation turque » concernant une éventuelle invasion du Rojava « s’inscrivent dans le cadre de tentatives de tromperie militaire et politique […]. Nos forces prennent les mesures nécessaires. »
 
Ce dimanche, le président turc Erdogan a réitéré les menaces d’invasion du Rojava, malgré les mises en gardes des USA. Avec sa soi-disant « zone de sécurité » de 30 km de profondeur, il veut anéantir le Rojava. En parallèle aux déclarations belliqueuses d’Erdogan, les médias turcs pro-Erdogan continuent à propager de la propagande hostile au Rojava.
 
Erdoğan a réitéré que son gouvernement « lutte contre les terroristes dans le nord de la Syrie et nous le poursuivrons jusqu’à ce qu’ils soient extirpés » lors d’un événement commémorant hier le 569e anniversaire de la conquête ottomane d’Istanbul.
 
« La Turquie n’attendra pas la permission des États-Unis [qui ont condamné l’annonce d’une opération militaire turque contre le Rojava], pour lancer une nouvelle offensive en Syrie » , a déclaré dimanche le président turc R.T. Erdogan, à un groupe de journalistes au retour d’une visite en Azerbaïdjan.
 
Le bombardement des régions de Shehba, Manbij, Ayn Issa, Tel Tamir et Zirgan s’est poursuivi jusqu’à hier soir. Un civil, Fadi Khalawi, a été blessé par des attaques depuis le territoire occupé par la Turquie près d’Ayn Issa hier.
 
Samedi soir, la ville d’al-Aghibish près de Tel Tamir a été ciblé par plus de 50 obus selon les habitants. L’attaque n’a pas fait de blessé, mais détruit de nombreuses maisons.
 
Des hélicoptères militaires russes ont été vus au-dessus de Shehba ce matin après des tirs d’artilleries répétées venant da la région depuis les zones occupées par la Turquie.
 
 
Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) sont en état d’alerte maximale contre une éventuelle nouvelle incursion militaire turque contre le Rojava qui a déjà été dépecé par la Turquie avec l’occupation d’Afrin (en 2018) et de Serê Kanîyê (en 2019).

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici