IRAN. Une activiste kurde condamnée à 5 ans de prison pour avoir enseigné le kurde aux enfants

0
172
IRAN / ROJHILAT –  Les mollahs iraniens ont condamné à 5 ans de prison l’activiste Zahra Mohammadi, pour avoir enseigné le kurde aux enfants kurdes.
 
Le 16 février 2020, la première chambre du Tribunal révolutionnaire islamique de Sanandaj – présidée par le juge Saeidi – avait condamné Zahra Mohammadi à 10 ans de prison pour «formation de groupes et de sociétés dans le but de perturber la sécurité nationale». Son avocat a été informé du verdict en juillet.
 
Cependant, en octobre 2020, la quatrième chambre de la Cour d’appel de Sanandaj a ramené la peine de Mohammadi à cinq ans. Elle a été informée de ce verdict ces derniers jours.
 
Mohammadi a publié un article sur son compte Instagram le 13 février 2021, attirant l’attention sur l’iniquité de la peine et a déclaré: «Émettre une peine de cinq ans de prison sans preuve et quels que soient les faits, est totalement injuste.»
 
Zahra Mohammadi est une militante des droits civiques et directrice de l’Association socioculturelle de Nozhin. Ses activités comprennent l’enseignement de la langue et de la littérature kurdes et d’autres activités liées à la société civile. Elle a été arrêtée par les forces de sécurité à Sanandaj (Sînê) le 23 mai 2019 et libérée le 2 décembre 2019 moyennant une caution de 700 millions de Tomans iraniens – près de 16700 dollars américains à l’époque.
 
Le 13 novembre 2019, Amnesty International a déclaré dans un communiqué que la détention de Mohammadi était arbitraire et a appelé à une action immédiate pour sa libération inconditionnelle.
 
Le communiqué indique que les interrogateurs de sécurité avaient menacé Mohammadi d’arrêter les membres de sa famille si elle ne coopérait pas. Il est à noter qu’elle s’est vu refuser l’accès à ses médicaments malgré des problèmes gastro-intestinaux au moment de son arrestation.
 
L’Association Nozhin, avec l’autorisation officielle du ministère de l’Intérieur, organise depuis quelques années des cours de langue kurde dans diverses villes du Kurdistan. Cette organisation civique a également été active dans l’aide aux sinistrés du Lorestan ces derniers mois.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici