ROJAVA: Le dernier cadeau de Trump à Erdogan avant les élections américaines ?

0
698
La Turquie a intensifié ses attaques contre les Kurdes du Rojava ces derniers jours, faisant craindre une nouvelle invasion turque à la veille des élections américaines qui peuvent voir le départ de Trump, un bon « copain » du Président turc Erdogan.
 
La Turquie bombarde les villages et les positions des forces démocratiques syriennes (FDS) et du régime syrien (AAS) à Tel Abyad, Ain Issa, à l’est de Kobanê et Tel Rifat depuis trois jours, poussant les gens de la région à quitter leurs maisons.
 
Ces attaques sanglantes interviennent deux semaines avant les élections américaines et il est fort probable que la Turquie veut envahir une nouvelle région du Rojava (Ain Issa ou Derik pour morceler encore plus les cantons du Rojava en les coupant d’autres régions ou même du Kurdistan d’Irak) avant les élections qui pourraient voir la défaite de l’ « ami » Trump. En cas de victoire du candidat démocrate Joe Biden, les Etats-Unis pourraient revoir leur politique actuelle en Syrie et peut-être apporter leur soutien aux Kurdes syriens.
 
Une telle hypothèse donne des sueurs froides aux sultan ottoman qui veut élargir les frontières de son « empire » en occupant toujours plus de régions chez ses voisins au Rojava et au Kurdistan du Sud en passant par la région yézidie de Shengal, en faisant fi du droit international. En effet, l’OTAN, l’ONU et les puissances internationales lui ont littéralement donné carte blanche pour qu’il s’en prennent à tous ses voisins. Tout est de savoir quelle est la ligne qu’il ne doit pas franchir pour ne pas provoquer l’intervention de la communauté internationale.
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici