Il y a un an, la Turquie lançait l’assaut contre Afrin

0
390

ROJAVA – SHEHBA – Une marche a été organisée dans le village de Til Qerah pour marquer l’anniversaire des attaques de l’Etat turc contre Afrin.

Les familles des martyrs d’Afrin et de Shehba ont condamné l’attaque de l’Etat turc et de ses alliés mercenaires contre Afrin, il y a un an.

Des milliers de personnes ont rejoint la marche dans le village de Til Qerah à Shehba, portant les images des martyrs de la résistance d’Afrin.

La marche a commencé de la place du village et s’est poursuivie jusqu’au bâtiment du Conseil des familles des martyrs. Après une minute de silence à la mémoire des martyrs, Sureya Hebes, l’une des responsables du Conseil des familles des martyrs, a pris la parole.

Hebes, s’exprimant au nom de toutes les familles, a déclaré : « Nous réclamons l’honneur de nos martyrs ! C’est grâce au sang et à la résistance de nos enfants que nous résistons encore. La Turquie a montré une fois de plus son immoralité. Elle a montré sa faiblesse en attaquant les cimetières de martyrs ».

Fatima Cemo, membre du Conseil des familles des martyrs de Shehba, a déclaré que les peuples du nord et de l’est de la Syrie étaient unis contre l’État turc :  « Lorsque la Turquie a occupé notre région, elle n’a laissé aucune humanité. Nous ne les voulons pas sur notre territoire. Nous sommes prêts à nous opposer à eux, avec le peuple d’Afrin, comme nous l’avions fait lorsque Shehba était occupée ».

Sheraz Hemo, coprésidente du conseil de canton d’Afrin, a déclaré : « La résistance de nos héros à Afrin se poursuit. La Turquie ne pourra réaliser ses rêves ».

S’exprimant au nom du Conseil des familles des martyrs Afrin, Merwan Mihemed a déclaré que les attaques de l’Etat turc visant à porter atteinte aux principes de la nation démocratique et de la fraternité des peuples, a ajouté :  » Nous avons vu comment ils ont détruit les lieux saints pour éradiquer l’histoire de la région. Maintenant, ils appliquent des politiques de changement démographique. Nous n’avons jamais vécu ce que nous avons vécu pendant les 58 jours d’attaques contre Afrin. Personne ne devrait oublier ce qui s’est passé « .

Après les discours, les familles des martyrs d’Afrin ont répété que la résistance du siècle se poursuivrait jusqu’à la libération d’Afrin.

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici