Rojava : Un soignant suisse appelle à la désobéissance civile

0
640

ROJAVA – HESEKE – Un ambulancier suisse travaillant à l’hôpital militaire de Heseke a appelé à des actions de désobéissance civile contre les fabricants d’armes européens afin qu’ils cessent de fournir des armes à l’Etat turc.

Des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) blessés dans la lutte contre Daesh à Deir ez-Zor reçoivent des soins à l’hôpital militaire de Heseke, au Rojava.

Le quotidien suisse 20 Minutes a partagé l’appel lancé par un ambulancier suisse travaillant à l’hôpital d’Haseke, au Rojava.

L’ambulancier a utilisé le pseudonyme « Claudio » et a déclaré qu’en tant qu’internationalistes au Rojava et dans le nord de la Syrie, ils sont prêts à protéger les peuples de la région et la révolution non seulement contre Daesh mais aussi contre l’Etat turc.

« Nous serons ici jusqu’à la fin »

Claudio a déclaré qu’il restera au Rojava malgré la guerre violente. Déclarant que les armes utilisées dans les massacres au Kurdistan sont fabriquées en Allemagne, en France, en Suisse et en Italie, le médecin suisse a appelé à la désobéissance civile contre ces fabricants d’armes.

Voici la déclaration de l’ambulancier suisse :

« En tant que démocrate et socialiste, je suis venu au Rojava parce que le combat ici est aussi mon combat. Je travaille comme personnel médical à l’hôpital militaire de Heseke. Les combattants blessés dans la lutte contre Daesh à Deir ez-Zor sont amenés ici. Il y a des combattants de toutes les ethnies et confessions. Il y a autant d’Arabes que de Kurdes, il y a aussi des Assyriens, des Yézidis et des chrétiens. Les femmes font également partie des combattants blessés.

Nous nous occupons des blessés ici. Nous nous sommes battus face à Daesh et à ses atrocités, mais en tant qu’internationalistes, nous sommes prêts à défendre les peuples de la région et la révolution contre tous les ennemis, que ce soit Daesh ou l’État turc. Nous promettons de protéger le peuple du Rojava et cette révolution jusqu’au bout.

A Afrin et ailleurs au Kurdistan, des civils sont assassinés avec des armes de fabrication allemande, française, suisse et italienne. C’est pourquoi nous appelons à la désobéissance civile contre ces entreprises d’armement. »

https://anfenglishmobile.com/features/call-from-swiss-medic-in-rojava-31594

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici