Ilham Ahmed : Il y a des promesses internationales concernant Afrin

0
1101
ROJAVA- QAMISHLO – La coprésidente du Conseil démocratique syrien, Ilham Ahmed a déclaré que les parties internationales avaient promis de faire pression sur la Turquie pour qu’elle se retire d’Afrin, et a indiqué que le conflit en Syrie continuerait de se prolonger et de flamber encore plus en raison du manque de consensus des parties internationales sur la crise syrienne.
 
L’agence de presse Hawar a tenu une réunion avec la coprésidente du Conseil démocratique syrien sur les derniers développements politiques et militaires sur l’arène syrienne.
 
Ilham Ahmed a déclaré : « les attaques du régime syrien et de ses milices pro-syriennes contre les positions des Forces démocratiques syriennes (FDS) visaient le projet de la nation démocratique, alors que les FDS se préparent à la libération des terres restantes à l’est de l’Euphrate de Daesh.
 
Nos forces ont réagi à ces attaques et les ont repoussées, et de telles attaques ne doivent plus se produire.
 
L’alliance russo-turque et iranienne doit retourner à Genève
 
De nouvelles alliances sont apparues dans la région avec l’effondrement d’autres alliances », a-t-elle déclaré. « Ces alliances vont se réaliser et ce qui va émerger n’est pas encore clair, mais il est clair que l’alliance russe, turque et iranienne doit retourner aux négociations sur la crise syrienne à Genève. Les parties syriennes et leurs composantes doivent y participer. Si toutes les parties ne sont pas impliquées dans ces négociations, la crise durera plus longtemps. »
 
Concernant les déclarations du ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu lors de sa rencontre avec le nouveau secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, sur l’entente avec les Etats-Unis sur une feuille de route pour Manbij, Ahmed a déclaré : « En cas de crise, il y a toujours des surprises. ne peut compter sur personne à cet égard, en cas de telles ententes entre les parties turque et américaine concernant Manbij, l’Amérique enlèvera de dessous le pilier sur lequel elle est basée dans la région. »
 
A l’annonce que la faction de l’armée de l’Islam, appuyée par l’Arabie saoudite, se dirige vers la ville de Raqqa, et leur situation à ce moment-là, Ahmed a déclaré : « Nous n’accepterons pas une étape sans le consentement des composantes de la zone et la coordination avec ses administrations. Ces projets ne proposent pas de solutions à la crise mais l’exacerbent. »
 
Il y a des promesses internationales concernant Afrin
 
Lors des rencontres diplomatiques avec les parties internationales sur la question de l’occupation de la Turquie à Afrin, Ilham Ahmed a expliqué qu’« il y a des rencontres avec des partis internationaux et des délégations venant en Syrie du Nord, la situation du peuple Afrin est toujours sur table Nous avons des promesses internationales d’exercer des pressions politiques sur la Turquie pour qu’elle se retire d’Afrin, et nous avons une proposition sur le retour de notre peuple à Afrin sous la protection des gardiens de la paix internationaux dans leurs foyers.
 
La crise syrienne sera encore exacerbée par l’absence de projets pour résoudre la crise par les parties au conflit en Syrie, et s’il n’y a pas de consensus international sur la résolution du problème syrien, la guerre et le conflit continueront et s’approfondiront » a-t-elle déclaré.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici