SHEHBA : Les souffrances des réfugiés d’Afrin aggravées par de fortes pluies

0
743
SHEHBA – Les pluies torrentielles qui ont sévi pendant quatre jours ont placé les réfugiés des camps de Berxwedan et de Serdem du canton de Shehba dans une situation difficile. L’eau s’est infiltrée dans les tentes, exacerbant les souffrances des civils qui ont fui devant l’invasion de leurs terres du canton kurde d’Afrin par l’armée turque et ses jihadistes alliés.
 
La pluie tombe dans le canton de Shehba depuis 4 jours, et elle continue encore jusqu’à présent, ce qui n’était pas une bonne nouvelle pour les habitants d’Afrin vivant dans les camps de Berxwedan et de Serdem.
 
Le printemps, qui connaît plus de pluie qu’en hiver, augmente les souffrances des réfugiés d’Afrin qui ont été chassés de leurs terres.
 
La pluie se répand dans les tentes, ce qui augmente la souffrance des gens à l’intérieur du camp, où les matelas et les couvertures ont été mouillés.
 
Des étangs d’eau sont également formés sur le sol des camps, empêchant les déplacements.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici