Conditions de détention inhumaines pour les prisonniers politiques kurdes à Urmiyê

0
252

ROJHELAT (KURDISTAN D’IRAN), URMIYÊ – Dans la prison centrale d’Urmiyê, dans le Kurdistan d’est, les prisonniers politiques kurdes sont victimes des conditions carcérales inhumaines.

Selon l’organisation iranienne de défense des droits de l’homme, les prisonniers politiques sont tenus dans la douzième division de la prison centrale d’Urmiyê. En vertu de la loi, tous les services énumérés dans la loi sur les prisons doivent s’appliquer aux prisonniers politiques également. Mais dans les fait, sa pratique semble différente.

L’organisation de défense des droits de l’homme a cité une source anonyme qui a déclaré : « Les prisonniers politiques n’ont droit à une heure de formation que les lundis et les mercredis. Ce n’est que le jeudi qu’ils ont droit à une heure de douche. Les autorités pénitentiaires ouvrent la porte aux sections 9, 10 et 11, où sont hébergés les toxicomanes et les malades. Le but est de transférer les maladies aux prisonniers politiques. »

La même source rapporte également que les prisonniers politiques ne reçoivent pas de nourriture fraîche. En hiver, ils ne reçoivent que de l’eau froide pour les douches, tandis qu’en été, l’eau froide est coupée par les autorités pénitentiaires.

Article d’origine :

https://anfenglish.com/human-rights/heavy-prison-conditions-for-political-prisoners-in-urmia-26006

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici