AccueilLe Caucase du SudLe nouveau génocide arménien

Le nouveau génocide arménien

BRUXELLES – L’organisation politique kurde, KNK a publié un communiqué dénonçant le nouveau génocide des Arméniens commis actuellement au Haut Karabagh par l’Azerbaïdjan, tout en appelant la communauté internationale à sortir de son silence criminel.

Le Congrès national du Kurdistan (KNK) a publié un communiqué sur « la tragédie humaine qui se déroule sous les yeux du monde, alors que près de 100 000 Arméniens d’Artsakh (Karabakh) sont poussés à l’exil ».

Le KNK a déclaré que « ce nettoyage ethnique illégal est mené par les dictatures d’Azerbaïdjan et de Turquie, motivées par une motivation géopolitique pan-turque visant à relier les deux nations. En conséquence, après 108 ans, le peuple arménien se retrouve à nouveau étant assassinés et déplacés de leurs terres par les forces de l’État qui nourrissent une haine raciste envers la culture et le peuple arméniens. Par conséquent, le nettoyage ethnique qui a lieu actuellement en Artsakh doit être considéré comme une continuation du génocide arménien de 1915 perpétré par les Jeunes Turcs.

Ce crime de guerre perpétré par le régime d’Aliyev en Azerbaïdjan à la demande du régime d’Erdoğan en Turquie est un crime contre l’humanité, orchestré devant une communauté internationale qui dit continuellement « plus jamais ça » à de tels crimes. des atrocités.

Lorsque nous, Kurdes, regardons les scènes déchirantes de l’Artsakh, nous voyons nos propres douleurs et souffrances récemment ignorées à Shengal, Afrin et Serê Kaniyê – où notre peuple a fui une terreur meurtrière également dirigée depuis le palais présidentiel turc d’Ankara. Les noms peuvent être différents dans ces attaques et massacres, mais les motivations sont les mêmes.

Aujourd’hui, l’État turc néo-ottoman veut étendre ses frontières et se transformer en une puissance régionale hégémonique, aux dépens des peuples kurde, arménien et grec. Pour mener à bien cette politique, ils ont montré qu’ils déploieront leurs drones armés et leurs mercenaires jihadistes pour terroriser les populations dont ils convoitent les terres.

La tragédie que connaît aujourd’hui l’Artsakh est le résultat de cette mentalité. Si cet état d’esprit n’est pas stoppé, des scènes similaires pourraient bientôt se produire au Kurdistan, dans le nord de la Syrie, dans le nord de l’Irak, dans le sud de Chypre, dans les îles grecques de la mer Égée et en Arménie proprement dite, où la Turquie souhaite achever son couloir de Zangezur avec l’Azerbaïdjan.

Le Congrès national du Kurdistan exprime sa sympathie et son soutien au peuple arménien et condamne fermement ces attaques de l’Azerbaïdjan et de la Turquie.

Outre les Nations Unies, nous appelons toutes les organisations et forces internationales à ne pas rester silencieuses face à cette catastrophe qui ne cesse de s’aggraver. »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici