AccueilLe Caucase du Sud"La trahison du gouvernement arménien n'affectera pas les relations arméno-kurdes"

« La trahison du gouvernement arménien n’affectera pas les relations arméno-kurdes »

Le porte-parole de KCK pour les relations extérieures, Zagros Hiwa, a condamné le gouvernement Pashinyan pour l’extradition de deux combattants kurdes vers la Turquie, ajoutant que cela n’affectera pas les relations entre les peuples kurde et arménien.

Les combattants du PKK Atilla Çiçek (Leheng) et Hüseyin Yıldırım (Alişer), arrêtés en Arménie en novembre 2021, ont été remis au régime turc par les services de renseignement arméniens.

Le porte-parole de l’Union des communautés du Kurdistan (Koma Civakên Kurdistanê -KCK) pour les relations extérieures, Zagros Hiwa, a parlé à ANF de l’importance de ces développements.

« Ils considéraient l’Arménie comme un pays ami »

Hiwa a rapporté que les deux combattants de la guérilla avaient tenté de traverser la rivière Karasu (Avareş) en novembre 2021. Dans la foulée, ils se sont égarés en raison des mauvaises conditions météorologiques et sont arrivés à la frontière arménienne : « Là, ils ont été confrontés à la frontière arménienne Comme ils considéraient l’Arménie comme un ami, ils n’ont pas commencé une bataille mais ont entamé un dialogue. Mais ils ont été arrêtés et mis dans une cellule à Erevan.

Enlevés illégalement après leur libération

Concernant le procès des deux, Hiwa a déclaré : « La justice arménienne les a poursuivis et leur a fourni un avocat. À la suite du procès, ils ont été condamnés à huit ans de prison. Nos deux camarades ont alors entamé une grève de la faim. Grâce aux efforts d’avocats et de quelques personnalités, l’affaire a été portée devant la Cour suprême et, le 28 février, la peine de huit ans a été levée. Les deux amis ont été libérés. Après leur libération, ils ont été enlevés. »

« Le gouvernement arménien piétine »

Concernant l’enlèvement, le porte-parole du KCK a déclaré : « Selon les informations dont nous disposons, Kinyas Hasanov, un député kurde du quota du parti de Pashinyan, a eu des entretiens avec le ministère de la Justice et d’autres agences de l’État et a appris que tous deux étaient en Arménie et jouissaient d’une bonne Ils ont juré sur l’honneur de l’État qu’ils seraient libérés. Pour cette raison, nous n’avons communiqué aucune information sur la situation de nos deux amis à la presse. Hiwa a souligné que le KCK n’avait aucun contact direct avec le gouvernement arménien, mais qu’il était possible de négocier par l’intermédiaire d’avocats et d’institutions kurdes. »

« Pashinyan a trahi les peuples kurde et arménien »

Concernant les conséquences des actions du gouvernement arménien, Hiwa a déclaré : « Les Kurdes et les Arméniens vivent sur le même territoire et ont été persécutés et massacrés par l’État turc. Ils partagent un sort commun. Par conséquent, nous ne permettrons pas au gouvernement Pashinyan de détruire ce destin commun entre les peuples kurde et arménien. Nous considérons l’extradition de nos camarades vers le régime fasciste turc par le gouvernement Pashinyan non seulement comme une trahison du peuple kurde, mais comme la plus grande trahison du peuple arménien. Nous savons que « Les vrais représentants du peuple arménien n’acceptent pas cette trahison. Les Arméniens ont ouvertement exprimé leur protestation dans les médias. Cette trahison ne nuira pas à nos relations avec le peuple arménien. Au contraire, c’est l’une des raisons pour renforcer notre lutte contre le fascisme. »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici