ROJAVA. Les forces kurdes rendent hommage au commandant arménien Nubar Ozanyan tombé à Raqqa il y a 5 ans

0
238
SYRIE / ROJAVA – Le commandant arménien du TIKKO, Nubar Ozanyan, est tombé il y a cinq ans en combattant l’EI à Raqqa. Les forces arabes, kurdes, arméniens… réunies sous la bannière des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) lui ont rendu hommage à Qamishlo à l’occasion du 5e anniversaire de son martyr.
 

Nubar Ozanyan (nom de guerre: Orhan Bakırcıyan) a été commémoré à Qamişlo. Le commandant de l’organisation communiste turque TKP/ML-TIKKO est tombé le 14 août 2017 à Raqqa en combattant l’État islamique.

Le 24 avril 2019, un bataillon portant son nom (Bataillon Nubar Ozanyan , en kurde: Tabura Şehîd Nubar Ozanyan) a été fondé à Hassaké.

L’événement de commémoration du TKM/ML a commencé par un hommage militaire des combattants du bataillon arménien. Le commandant Antranik Melkonyan a prononcé un discours soulignant l’importance de commémorer les révolutionnaires tombés. « Le souvenir de la lutte des morts renforce nos principes et nos valeurs et nous montre la voie sur laquelle les peuples se libéreront. Notre commandant, Nubar Ozanyan, a consacré toute sa vie à la lutte révolutionnaire. Nous soutenons ce combat avec conviction et détermination. Nous voulons réitérer cela à l’occasion de l’anniversaire du jour où il est devenu immortel il y a cinq ans. Nous le maintenons en vie en défendant la révolution du Rojava. »

Lors d’un événement organisé par le TKP/ML après la cérémonie militaire, Nubar Ozanyan a été décrit comme représentant les survivants du génocide arménien de 1915 qui se sont soulevés contre l’État fasciste turc. « Le camarade Nubar a également représenté l’expérience militaire de notre parti. Sa vie révolutionnaire, qui s’est étendue de la Palestine au Hayastan et du Kurdistan du Sud au Rojava, représente notre expérience de combat. Avec cette expérience, nous continuerons le combat. Nous protégerons la révolution du Rojava et soutenir l’autodéfense du peuple arménien. »

 

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici