FRANCE. La « justification » de la CND qui rejette la demande d’asile d’un réfugié kurde

0
151

PARIS – Débouté de sa demande d’asile par l’OFPRA, un Kurde de nationalité turque avait saisi la Cour nationale du droit d’asile (CND) car il disait refuser de prendre les armes à cause du service militaire obligatoire turc. Mais selon la CND, il n’y a pas de preuves montrant que les Kurdes de Turquie sont discriminés lors du service militaire obligatoire, ni qu’ils étaient envoyés au front puisque selon elle « le pays n’est pas en proie à une situation de violence aveugle résultant d’un conflit armé » .

On se demande si la CND est au courant que la Turquie a envoyé son armée au Kurdistan d’Irak, en plus des préparations militaires en cours pour une nouvelle attaque du Rojava. Ces informations sont pourtant disponibles même dans la presse française…

Quand à la soi-disant absence de discrimination raciste ou persécution des Kurdes lors du service militaire obligatoire, les médias kurdes et d’opposition en Turquie ont régulièrement apporté des décès suspects de conscrits kurdes/alévis ou arméniens.

Dans l’armée turque, il y a toujours des «décès accidentels» suspects de soldats ou des «maladies» aux conséquences mortelles. Cependant, la déclaration officielle la plus courante dans les cas de décès douteux est le «suicide».

Selon une étude de l’Association pour les droits humains et la solidarité avec les opprimés (Mazlum-Der), 90% des conscrits qui se seraient suicidés sont des Kurdes.

Il y a environs deux ans, nous partagions un article d’Ercan Aktas qui dénonçait le meurtre de conscrits kurdes, alévis ou arméniens disant qu’ « Ils sont tués dans les casernes parce qu’ils sont kurdes, alévis ou arméniens ». (voir également l’article sur la mort suspecte Burak Özgüner, défenseur des animaux et objecteur de conscience, qui avait refusé de faire son service militaire à cause du massacre d’animaux par l’armée turque à Roboski a été retrouvé mort chez lui. Ou encore celui-ci: Turquie : enquête contre l’Association des objecteurs de conscience)

Nous conseillons à la CND de lire ces quelques articles disponibles en français sur notre site. Si elle n’est toujours pas convaincue, elle peut se pencher sur les articles des médias turcs ou demander à l’association turque d’objecteurs de conscience, ou à un des barreaux d’avocats kurdes de lui envoyer les dossiers sur les décès suspects de conscrits kurdes. Nos sommes sûres qu’elle y trouvera de quoi accorder l’asile à tous les hommes kurdes en bonne santé, car ceci est le seul critère pour l’armée turque d’enrôler tous les hommes kurdes ou autre dès qu’ils ont 20 ans, sauf s’ils font des études supérieures.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici