TURQUIE. Près de 50 politiciens et activistes kurdes arrêtés dans 10 provinces

0
206
TURQUIE / KURDISTAN DU NORD – Ce matin, la police turque a perquisitionné le siège du HDK à Istanbul et arrêté près de 50 politiciens, avocats, syndicalistes, journalistes et activistes kurdes à Tekirdağ, Edirne, Kırklareli, İzmir, Muğla, İstanbul, Manisa, Bursa, Bingöl, Mardin et Çanakkale.
 
Dans le cadre du génocide politique visant le mouvement kurde, la police turque a fait une descente au siège du Congrès démocratique des peuples (HDK*) dans le quartier Beyoğlu d’Istanbul et arrêté près de 50 Kurdes, dont des membres du HDP et des responsables d’associations kurdes telles que MATUHAYDER, GÖÇ-DER, dans les provinces de Tekirdağ, Edirne, Kırklareli, İzmir, Muğla, İstanbul, Manisa, Bursa, Bingöl, Mardin et Çanakkale.
 
Par ailleurs, la journaliste kurde, Dicle Müftüoğlu, coprésidente de l’Association des journalistes Dicle Fırat (DFG) et rédactrice en chef de l’agence Mezopotamya (MA), a également été arrêtée ce matin à son domicile à Amed.
 
Le HDK est une organisation faîtière de divers mouvements, organisations et individus politiques et sociaux en Turquie ; axé sur l’agenda de la justice sociale. Le HDK a été formé en octobre 2011 et a créé en 2012 un nouveau parti qui agirait comme son aile politique, le HDP.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici