ROJAVA. Décès de 3 combattantes des YPJ suite à une attaque de drone turc à Kobanê

0
281
SYRIE / ROJAVA – Hier, un drone turc a ciblé une voiture des YPJ près de la ville kurde de Kobanê, dans le nord de la Syrie. Les combattantes des YPJ, Ranya Henan, Rodin Ebdilqadir Mihemed et Cihan Nidal Elî sont tombées martyres lors de l’attaque.
 
Hier, un drone de l’État turc a détruit une voiture circulant sur la route Êdiq-Textik au sud de Kobané, dans le nord de la Syrie. L’attaque a fait trois victimes.
 
Les unités de protection des femmes (YPJ) ont révélé l’identité de 3 combattantes qui sont tombées martyres à Kobanê lors de l’attaque par drone de l’État d’occupation turc hier.
 
Ranya Henan (nom de guerre Dilar Heleb), Rodin Ebdilqadir Mihemed (nom de guerre Ronahî Kobanê) et Cihan Nidal Elî (nom de guerre Kobanî) ont été tuées par un drone tueur turc près de Kobanê.
 
Le commandement des YPJ a présenté ses condoléances aux familles des trois combattantes tombées hier:
 
« En tant que forces des YPJ, nous présentons nos condoléances aux familles des camarades Dilar, Ronahî et Kobanî. Nous disons que comme nous n’avons jamais laissé sans vengeance nos martyrs, nous vengerons nos camarades aujourd’hui également. Notre révolution, qui a atteint aujourd’hui avec la volonté et le sacrifice de nos martyrs, continuera à s’étendre et à continuer de la même manière à partir d’aujourd’hui. Tout comme nos camarades Dilar, Ronahî et Kobanî ont pris leurs fonctions avec un esprit inébranlable et défendu la révolution au Rojava, nous mènerons la victoire d’un Kurdistan libre avec le même esprit que l’étendard qu’elles nous ont confié. Sur cette base, notre appel à notre peuple est de se montrer à la hauteur de son devoir et de sa responsabilité patriotiques et de défendre ses martyrs et toutes les valeurs de la révolution. Nous croyons qu’en tant que combattantes et peuple, nous pouvons nous opposer à toute sorte d’attaques d’anéantissement avec le concept de la guerre populaire révolutionnaire et assurer un Kurdistan libre. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici