Le meurtre non résolu de 3 militantes kurdes à Paris est « une tache dans l’Histoire de la France »

0
281
PARIS – Les Kurdes et leurs amis ont manifesté aujourd’hui à Paris, pour la 9e année consécutive, demandant justice pour Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, trois militantes kurdes assassinées par un espion turc à Paris, le 9 janvier 2013. Pour les familles des victimes et les militants kurdes, ce triple féminicide politique non résolu est une « tache dans l’Histoire de la France ». Ils déclarent qu’ils n’abandonneront jamais leur quête de justice.
 
Malgré la pluie glaciale qui s’abattait sur Paris depuis les premières heures de la journée, plus d’un millier de Kurdes, mais aussi quelques élus français, ont marché de la Gare du Nord jusqu’à la place de la République où une scène avait été installée pour l’occasion.
 
La quête de vérité ne sera pas abandonnée
 
Après l’arrivée de la foule sur la place de la République, le père de Fidan Dogan et le frère de Sakine Cansiz (Metin Cansiz) ont pris la parole.
 
Le père de Fidan Dogan a accusé les « forces impérialistes » d’être derrière le triple meurtre de Paris et la disparation mystérieuse de l’assassin présumé (Omer Guney) qui est sensé être mort en prison mais qui n’a pas de tombe. Il a déclaré que cela fait des années qu’il cherche la tombe d’Omer Guney, mais qu’il n’a rien trouvé. Pour lui, Guney a été exfiltré de la prison avant le procès pour empêcher que la vérité éclate.
 
Le frère de Sakine, Metin Cansiz a déclaré qu’ils allaient continuer leur combat jusqu’à obtenir justice, même si pour cela, plusieurs générations de Kurdes devraient poursuivre la lutte.
 
Des élus français de gauche qui ont rejoint la manifestation kurdes ont également appelé les autorités judiciaires françaises à faire la lumière sur ce triple assassinat devenu affaire d’État entre la France et la Turquie.

L’élue communiste, Laurence Patrice a déclaré que « La France doit lever le secret défense pour que les commanditaires de ce féminicide politique soient jugés! », tandis que l’adjoint de la maire de Paris, à Ian Brossat déclarait: « Solidarité avec les Kurdes dans le combat contre l’islamisme et pour nos valeurs émancipatrices. »
 
Quelques photos de la manifestation d’aujourd’hui:
 
Des élus de gauche aux côtés du peuple kurde
Image
 
Image

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici