ROJAVA. L’artillerie turque a tué 2 femmes et un enfant à Zirgan

0
379
SYRIE / ROJAVA – La Turquie a intensifié ses attaques contre les Kurdes du Rojava où elle tue enfants, femmes, vieillards… pour faire fuir les habitants de la région. Au Rojava, on assiste à une terreur d’État commise sous le regard complice de la communauté internationale…
 
Les attaques de jeudi contre Zirgan ont tué 2 femmes et un enfant et blessé 5 autres civils alors que l’armée turque et les mercenaires alliés ont intensifié leurs attaques sur la ville à l’est de Serêkaniyê et Til Temir.
 
Les attaques d’artillerie de jeudi contre la ville de Zirgan, dans le nord de la Syrie, ont coûté la vie à trois civils, dont Elam Alî Îsa, 2 ans, Cewahir Mûsa Xelef, 25 ans, et sa sœur Comane Mûsa Nehar. Cinq autres personnes ont été blessées à la suite des attaques. Parmi eux, deux enfants âgés d’un an et demi et cinq ans et deux hommes de 22 et 36 ans.
 
L’armée turque et ses mercenaires de l’ « Armée nationale syrienne » ont intensifié leurs attaques contre la ville de Zirgan à l’est de Serêkaniyê et Til Temir dans la vallée de Khabur peuplée de chrétiens ces derniers jours. La cible principale des frappes d’artillerie sont les zones d’implantation de civils.
 
Zirgan (Abu Rasen) est situé à une trentaine de kilomètres à l’est de Serêkaniyê (Ras al-Ain), qui est entièrement occupé depuis octobre 2019, et se trouve en bordure d’une route reliant les routes stratégiques 712 et M4. Il y a un peu moins de 25 kilomètres de Zarghan à la ville de Til Temir, que la Turquie veut intégrer dans sa zone d’occupation illégale.
 
Par ailleurs, les forces turco-jihadistes ont bombardé la mosquée Zirgan le jeudi après-midi.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici