KURDISTAN. 4 journalistes couvrant les manifestations estudiantines arrêtés à Slemani

0
209
KURDISTAN – Les forces de sécurité ont tiré hier à balle réelle sur des étudiants qui manifestent dans plusieurs villes de la région autonome kurde d’Irak. Elles ont également arrêté au moins 4 journalistes qui couvraient la manifestation de Souleimaniyeh.
 
Depuis plusieurs jours, des manifestation estudiantines secouent Slemani, Erbil, Koya, Halabja, Rania et Kalar, dans la région kurde d’Irak, demandant la réinstauration de la bourse universitaire destinée aux élèves modestes qui a été supprimée en 2016. La répression fut la seule réponse que les autorités kurdes ont donnée aux étudiants pour le moment.

Un étudiant blessé par balle

 

Un des étudiants blessés hier par les forces de sécurité
 
4 journalistes arrêtés à Slemani
 
Depuis hier, au moins 4 journalistes couvrant les manifestations estudiantines détenus à Sulaimani. Il s’agit de Barham Latif – Rojnews; Birwa Assad – Rojnews; Abbas Muhammed – Al-Abghdadiya TV; Razan Majid – Télévision Al-Ashraq.
 
Cela fait quelques années que les Kurdes d’Irak descendent dans la rue contre la pauvreté, la corruption de la classe politique dirigée par les familles Barzanî et Talabanî depuis 30 ans, le pouvoir passant du père aux fils, neveux… rendant caduque la démocratie parlementaire, et qui s’enrichissent grâce à l’argent du pétrole tandis que les jeunes désargentés, sans travail prennent le chemin de l’exil au prix de leur vie. Certains meurent en mer, d’autres sont piégés à la frontière Pologne-Biélorussie ou à Calais, en France en espérant se rendre au Royaume-Uni.

 
Pour l’instant, la seule réponse apportée par le pouvoir à la gronde populaire est de la violence policière, mais jusqu’où?

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici