ROJAVA. 4 membres du Conseil militaire de Til Temir tombés martyrs lors d’une attaque de drone turc

0
1674
SYRIE / ROJAVA – Quatre combattants, dont la commandante kurde des YPJ Sosin Birhat, sont tombés martyrs lors de l’attaque d’un drone turc contre le centre de communication du Conseil militaire de Til Temir.
 
Hier, un drone turc a bombardé le centre de communication du Conseil militaire de Tel Tamer, ainsi que des cibles proches de l’hôpital local. Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont publié un communiqué confirmant la mort de 4 de leurs combattants (en plus des blessés) à la suite de l’attaque contre son centre de communication. Plusieurs habitations ont également été endommagées lors de l’attaque turque.
 
Il n’a pas été possible dans l’immédiat d’établir l’identité des victimes (hormis celle de la commandante des YPJ Sosin Birhat. En mai dernier, elle avait dit à la journaliste Elizabeth Flock qu’elle avait rejoint les unités féminines YPG par ce qu’en tant que femme elle vivait dans un pays sans liberté) car elles étaient ensevelies sous les décombres du bâtiment de la ville à majorité chrétienne du nord-est de la vallée de Chabur. Ce n’est que tard dans la nuit qu’ils ont été récupérés. Plusieurs membres du Conseil militaire ont été blessés dans l’attaque. Les bâtiments résidentiels environnants ont également été endommagés lors de la menée par la Turquie.
 
L’attaque de drones contre le Conseil militaire de Til Temir a eu lieu jeudi en fin de journée. Le groupe de travail a annoncé qu’il publierait l’identité des personnes décédées à une date ultérieure. En outre, le Conseil militaire a déclaré qu’il répondrait aux attaques de la Turquie et de ses mercenaires contre la région sur la base d’une légitime défense.
 
Deux morts et 16 blessés dans une attaque contre le village
 
Dans le silence de la communauté internationale, la Turquie a massivement intensifié son agression militaire contre les régions autonomes du nord et de l’est de la Syrie ces dernières semaines. Til Temir, la commune de Zirgan près de Serêkaniyê et Ain Issa, située plus à l’ouest, sont particulièrement touchées.
 
Mardi dernier, des bombardiers turcs ont attaqué le village de Zargan / Zirgan (Abu Rassine), dans le nord de la Syrie. Des dizaines de civils ont été blessés, certains grièvement, et une femme et un enfant ont été tués à la suite du bombardement intensif. Les 15 blessés et les morts ont été transportés à l’hôpital de Dirbêsiyê.
Parmi les blessés à l’hôpital figurent deux bébés, deux enfants et quatre adultes. Certaines personnes grièvement blessées ont dû être transportées vers les hôpitaux d’Hesekê et de Qamişlo. (ANF)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici