Création de l’Alliance des femmes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord

0
246
L’alliance de femmes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord a été créée lors d’une conférence à Beyrouth. Le but de l’alliance est une vision stratégique des femmes pour construire une société libre, démocratique et égalitaire. Les femmes kurdes ont également participé à la conférence.
 
Sous le slogan « Grâce à l’unité des femmes, nous réaliserons une révolution démocratique », la 2e Conférence des femmes du Moyen-Orient/Afrique du Nord s’est tenue à Beyrouth. Plus d’une centaine de délégués de trente pays ont participé à cet événement de deux jours. Trente autres femmes ont participé numériquement via Zoom. La première conférence de ce type a eu lieu en 2013 à Amed / Diyarbakir.
 
Selon la déclaration finale maintenant publiée, la conférence des 30 et 31 juillet a discuté de la situation internationale et régionale. L’accent a été mis sur les conflits au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, qui touchent particulièrement les femmes : déplacements, fuites, emprisonnements, meurtres et la montée de la violence à l’égard des femmes. Il a été noté que les luttes des femmes deviennent de plus en plus visibles au sein des mouvements sociaux.
 
Entre autres choses, la conférence a décidé d’établir une alliance de femmes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. L’objectif de cette alliance est une vision stratégique des femmes pour la construction d’une société libre, démocratique et égalitaire, prenant en compte les droits humains universels. Cette vision doit être élaborée dans les six mois par un comité. Des femmes de tous les pays sont représentées au sein du comité.
 
La lutte contre les féminicides, occupation, traite des êtres humains, déplacements, nettoyages ethniques, changements démographiques, assassinats politiques, illettrisme, pauvreté, chômage, marginalisation et exclusion doit être intensifiée. Cela inclut explicitement la lutte contre les mentalités patriarcales autoritaires, le fanatisme et les formes traditionnelles d’oppression.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici