La ville de Weimar décerne le prix des droits humains à Selahattin Demirtaş

0
579
ALLEMAGNE – Selahattin Demirtaş, politicien kurde tenu en otage dans une prison turque depuis plus de 5 ans, a reçu le prix des droits humains décerné par la ville de Weimar, en Allemagne. Ce prix est décerné chaque année en hommage aux victimes des dictatures et des régimes arbitraires dans le monde.
 
Le politicien kurde Selahattin Demirtaş a reçu le Prix Weimar 2021 des droits humains (Weimarer Menschenrechtspreis). Comme l’a annoncé jeudi la Société pour les peuples menacés (STP), le conseil municipal de Weimar a décidé de suivre la recommandation du conseil consultatif du prix des droits de l’homme. La STP se félicite de cette décision. Demirtaş est l’un des hommes politiques d’opposition les plus importants de l’histoire récente de la Turquie, a-t-il déclaré. L’ancien coprésident du Parti démocratique des peuples (HDP) est retenu en otage depuis plus de cinq ans. Il risque des milliers d’années de prison pour de prétendues allégations de terrorisme.
 
« Ce prix envoie un message clair au gouvernement fédéral allemand pour qu’il repense sa politique actuelle à l’égard de la Turquie – à cause des violations des droits de l’homme en Turquie même et aussi à cause des violations des droits de l’homme dont la Turquie est responsable dans des pays comme la Syrie et la Libye. Le gouvernement fédéral devrait utiliser un ton plus tranchant contre le régime Erdogan et exiger la libération immédiate de Demirtaş. Parce que tout le monde en Turquie mérite une vie de liberté et de démocratie », a déclaré l’expert du Moyen-Orient de STP, le Dr Kamal Sido, à Göttingen.
 
Qui est Selahattin Demirtaş ?
 
Selahattin Demirtaş est né en 1973 à Palu, dans la province d’Elazığ. À l’âge de 18 ans, il a participé au service funéraire du politicien kurde du parti HEP et chef de la branche locale de l’organisation des droits de l’homme (IHD), Vedat Aydın, qui avait été torturé par la police turque et exécuté de manière extrajudiciaire après son arrestation à Amed (Diyarbakir). Les funérailles d’Aydın ont été transformées en un bain de sang par les escadrons de la mort de l’État – 23 personnes ont été tuées et plus de 2 000 blessées. Cette expérience a façonné Demirtaş qui a pris la décision d’étudier le droit.
 
Après avoir terminé ses études, il a travaillé pendant de nombreuses années comme avocat des droits de l’homme et, comme Vedat Aydın, a dirigé la branche de l’IHD-Amed. Politiquement, mais surtout en tant que personne, Selahattin Demirtaş défend une solution pacifique à la question kurde, une réelle démocratisation de la Turquie, la liberté de croyance des communautés religieuses chrétiennes, alévies et yazidies. Il prône l’égalité linguistique, politique et culturelle des groupes ethniques kurde, assyrien-araméen, arménien et grec en Turquie.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici