L’Iran a exécuté 5 détenus kurdes au cours des 2 derniers jours

0
452
IRAN / ROJHILAT – Cinq prisonniers kurdes ont été exécutés par les autorités iraniennes dans la prison centrale d’Ourmia au cours des deux derniers jours, a déclaré Arsalan Ahmadi, président de l’ONG des droits humains Hengaw, dimanche 5 juillet. Depuis début 2021, l’Iran a exécuté 119 détenus, dont 21 Kurdes. 
 
Dimanche, trois détenus kurdes, dont les frères Bahaddin Qasemzadeh et Davood Qasemzadeh et Anvar Abdollahi, ont été pendus à mort par la justice iranienne après avoir été reconnus coupables de meurtres par qisas (rétribution en nature ou préméditée), selon Hengaw et Iran Human Rights, une autre ONG.
 
Davood Qasemzadeh a été grièvement blessé à la colonne vertébrale sous la torture par les forces iraniennes dans la prison, selon Hengaw.
 
Samedi, Naser Azmoudeh et Shahriar Amiri ont été exécutés dans la prison plus tôt dans la matinée sur des accusations liées à la drogue, a rapporté l’Organisation des droits de l’homme du Kurdistan (KMMH).
 
Un autre prisonnier kurde, Hossein Kheiri, 32 ans, originaire des provinces du Lorestan, est également dans le couloir de la mort après avoir été condamné à mort par un tribunal de Téhéran pour Moharebe (guerre contre Dieu) en détruisant des biens du secteur privé pour s’opposer au régime. lors des manifestations de novembre 2019, a déclaré Hengaw.
 
L’Iran a exécuté 119 détenus, dont 21 Kurdes, depuis le début de 2021, a déclaré Ahmadi. 
 
« Aucune distinction légale n’est faite entre le meurtre et l’homicide involontaire, qu’il soit volontaire ou involontaire en Iran, les personnes inculpées sous le terme générique de « meurtre prémédité » recevront la peine de mort quelles que soient l’intention et les circonstances », a déclaré Iran Human Rights.
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici