La métropole de Lyon envisage de travailler avec des municipalités du Rojava

0
397
Malgré les stigmates des années de guerre, malgré l’invasion de plusieurs régions kurdes par la Turquie, malgré l’embargo total imposé contre le Nord et l’Est de la Syrie dirigé par l’Administration Autonome, malgré l’hostilité du gouvernement centrale, les Kurdes syriens et leurs alliés travaillent dur pour subvenir aux besoins de la population et les municipalités sont en première ligne pour reconstruire les villes et acheminer les services publics.
 
Dans ce contexte, les municipalités du Rojava ont sollicité l’aide et la collaboration des villes des pays développés. En France, c’est la métropole de Lyon qui vient d’annoncer qu’elle envisage de collaborer avec des municipalités du Rojava. (D’autres villes françaises étudient également des projets de collaboration avec des municipalités du Rojava.) 
 
L’annonce de la collaboration a été publiée par la Fondation Danielle Mitterrand dans le communiqué suivant: 
 
« La métropole de Lyon rencontre la Fondation Danielle Mitterrand pour évoquer un soutien au Nord-Est de la Syrie
 
Lundi 22 février 2021, les équipes de la Fondation Danielle Mitterrand, de l’ONG Un Ponte Per, des Amitiés kurdes de Lyon et Rhône-Alpes et de la métropole de Lyon, représentée par sa vice-présidente Hélène Dromain et son équipe, dont le directeur des relations internationales Christophe Meunier, se sont rencontrés pour échanger sur la région du Nord-Est de la Syrie (anciennement Rojava, le Kurdistan syrien).
 
Cette première rencontre s’inscrit dans une dynamique de coopération internationale avec les acteurs de la société civile et les municipalités de la région de Syrie du Nord-Est. Dans ce territoire autonome issu de la guerre en Syrie et du combat contre Daech, où vivent près de 4 millions de personnes, s’invente une expérimentation politique inédite basée sur la démocratie locale, l’émancipation des femmes, l’économie coopérative et sociale, le pluralisme culturel et religieux, et l’écologie.
 
A travers son engagement sur le terrain la Fondation Danielle Mitterrand a pu constater l’incroyable dynamique de transformation en cours mais aussi sa précarité du fait des menaces de Daech, de la Turquie ou de la Syrie de Bachar el-Assad. Dans ce contexte très difficile, les municipalités sont en première ligne pour fournir les services de base et répondre aux forts besoins de la population. Mais elles sont encore trop peu soutenues dans leurs nombreux projets de terrain.
 
Cette première rencontre a permis de discuter de différentes possibilités d’échanges et de partenariats entre la métropole de Lyon et les acteurs locaux de Syrie du Nord-Est.
 
Dans une perspective de réciprocité, nous sommes également convaincus qu’apprendre de l’expérimentation politique en Syrie du Nord-Est peut être inspirant pour de nombreuses municipalités et métropoles françaises impliquées dans des dynamiques de transformation sociale, démocratique et écologique.
 
Cette première entrevue permet d’envisager une collaboration autour de projets communs dans les mois à venir. Ce premier communiqué commun vient d’ores et déjà marquer le soutien que nous apportons aux habitantes et habitants du Nord-est syrien. »
 
Communiqué commun de Fondation Danielle Mitterrand et de Métropole de Lyon
27 avril 2021
 
SIGNATURES
 
Hélène Dromain, vice-présidente de la Métropole de Lyon
Jérémie Chomette, directeur de la Fondation Danielle Mitterrand
Corinne Morel-Darleux, élue régionale Auvergne-Rhône-Alpes, écrivaine, administratrice de la Fondation Danielle Mitterrand
Thierry Lamberthod, Amitiés Kurdes de Lyon et de Rhône-Alpes

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici