KURDISTAN DU SUD. Nouvelles accusations de meurtre d’un couple de journalistes et leur fils en 2019

0
231
IRAK / KURDISTAN DU SUD – Les journalistes kurdes Amanj Babani et Lana Muhammad sont décédés dans des circonstances tragiques avec leur fils de trois ans Hano à Sulaimani le 16 octobre 2019. Aussitôt, les autorités ont prétendu que Babani avait tué sa femme et son fils avant de se donner la mort. Mais d’autres voix venant de l’opposition ont crié au meurtre déguisé en suicide de journalistes par des autorités locales kurdes de Sulaimani dirigée par le clan Talabanî du parti UPK.
 
Aujourd’hui, pour la première fois, le porte-parole du Gouvernement Régional Kurde d’Irak (GRK), Jutyar Adil a affirmé que le journaliste Amanj Babani, sa femme, la présentatrice de télévision Lana Muhammad, et leur jeune fils ont été assassinés.
 
La déclaration du porte-parole du GRK fait suite à des échanges entre le Premier ministre Masrour Barzani et le co-chef de l’UPK Lahur Talabani au sujet de l’attaque au couteau de la semaine dernière contre le député du parti Gorran, Ghalib Muhammad, et de la peine de prison prononcée contre cinq journalistes et militants dans la province de Duhok contrôlée par le PDK.
 
Information reçue via Kurdistan Watch, collectif de Surveillance des droits humains et de la liberté d’expression dans la région du Kurdistan d’Irak.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici