TURQUIE. Un rappeur kurde refuse d’être enrôlé dans l’armée turque

0
995
TURQUIE / BAKUR – En Turquie, les Kurdes sont considérés comme étant des Turcs et sont obligés de faire le service militaire turc lors duquel, de nombreux conscris kurdes/alévis sont morts de manière suspecte. Le dernier objecteur de conscience est le rappeur kurde Gewr qui a expliqué son refus de servir l’armée turque ainsi: « Je ne veux pas soutenir la politique de guerre des dirigeants qui promeuvent le militarisme afin de maintenir leur existence [au Kurdistan également]. »
 

Le rappeur kurde Gewr (Beşir Tapu) a refusé de faire le service militaire en Turquie « pour des raisons de conscience », comme l’a expliqué le jeune homme de 29 ans dans un message vidéo, ajoutant que l’État turc «commet des crimes contre l’humanité. Au lieu de prôner la protection des droits fondamentaux, de la justice et des libertés des peuples, l’appareil d’État se consacre uniquement aux intérêts des gouvernements. Ils commettent des crimes contre les peuples, la nature et l’humanité afin de protéger leur existence. J’utilise mon droit à l’objection de conscience pour mettre fin aux politiques de guerre des pouvoirs au pouvoir qui nourrissent le militarisme et pour protéger les personnes et la nature. »

La guerre cause des traumatismes aux individus et aux groupes sociaux pendant des années. Et cela oblige des communautés entières à migrer, a déclaré Gewr, né en 1991. Il a vécu tout cela en personne en tant qu’enfant d’une famille kurde qui menait une vie nomade sur la montagne Herekol, à Siirt.

Alors qu’il n’avait que quatre ans, il a été témoin d’opérations militaires au cours desquelles leurs tentes ont été incendiées et des troupeaux entiers d’animaux ont été détruits par des soldats. «J’ai également dû voir de mes propres yeux comment les personnes âgées étaient déshabillées et torturées.»

Quand Gewr avait huit ans, la famille a déménagé de Herekol à la périphérie de Siirt, dans un «ghetto», comme l’artiste l’a décrit. De 2012 à 2014, il a suivi une formation d’infirmier gériatrique, après quoi Gewr s’est inscrit à l’Université européenne de Nicosie au nord de la partie turque de Chypre. Là, il a étudié la nutrition et la diététique avec une bourse, en même temps il a été impliqué dans le club de théâtre de l’université. Sa bourse a été annulée lorsque Gewr a participé à une représentation sur le massacre de Roboski. En conséquence, il a dû contracter un emprunt et effectuer de nombreux emplois dans les bars, les cafés et la construction pour rembourser ses dettes. « Il y a des milliers de jeunes qui sont dans la même situation ou qui ont passé le test de sélection du personnel d’État (KPSS) mais qui ne sont toujours pas embauchés. »

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici