Le journal kurde « Riya Teze » va cesser de paraitre pour des raisons économiques

0
412

ARMÉNIE – « Riya Teze », un des plus anciens journaux kurdes, va cesser de paraitre faute d’argent nécessaire à sa publication.

Armenews rapporte que, le journal kurde « Riya Teze / R’ya T’eze », qui paraît à Erévan depuis 73 ans est au bord de faillite pour raisons économiques. L’écrivain kurde Timure Djelil qui avait tenté de sauver le journal kurde, aurait déclaré être attristé « qu’une nation qui compte 40 millions de membres, ne puisse pas financer les quelque 2 000 dollars par an, nécessaires pour maintenir en vie « Riya Teze ».

Rya Teze (« Nouvelle voie »), anciennement Rja Ţəzə (Р’йа т’әзә en alphabet cyrillique), était un journal en langue kurde publié à partir d’Erevan, en Arménie. Le journal a été fondé en mars 1930. Il était l’organe de la section kurde du Parti communiste d’Arménie. À l’époque, c’était un journal de quatre pages, publié toutes les deux semaines et tiré à six cents exemplaires. Le rédacteur en chef était alors Cerdoyê Genco. La publication a été arrêtée en 1937.

En 1955, la publication de Rya Teze (en alphabet cyrillique) a repris avec Miroyi Asad comme rédacteur en chef. Au début des années 1970, il était publié toutes les deux semaines et son tirage était de 2 800 exemplaires. En 1976, le tirage a atteint 5 000 exemplaires.

Dans les années 1980, Rya Teze était diffusé chaque semaine à 4 000 exemplaires et lu par des Kurdes dans toute l’Union soviétique. Les Kurdes d’Europe avait un nombre de lecteurs plus restreint et publiaient parfois des extraits du journal dans leurs propres publications en Allemagne et en Suède. En 1989, Tital Muradov a pris la direction de la rédaction et en 1991, la direction a été confiée à Emirike Serdar.

Après la désintégration de l’Union soviétique, le journal a connu des difficultés financières car il ne bénéficiait plus du soutien de l’État. Il avait cependant survécu et devenu un mensuel tiré à 500 exemplaires. En 2000, l’alphabet a été modifié pour revenir à l’alphabet latin. Le journal a été fermé en 2003 en raison de problèmes économiques. En tout, 4 800 numéros de Rya Teze ont été publiés entre 1930 et 2003.

Grâce aux dons de quelques volontaires kurdes vivant en Ukraine, au Kazakhstan, en Russie et dans d’autres pays, le journal avait été republié à partir de 2005. Mais aujourd’hui, il risque de mettre la clé sous la porte pour de bon, à moins que les Kurdes lancent une nouvelle campagne de dons pour que « Riya Teze » continue à arriver à ses lecteurs.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici