IRAN. Le régime iranien enterre en catimini les corps de 2 kolbars kurdes tués à Piranshahr

0
261
Abdullah Naderi et Osman Naderi
IRAN / ROJHILAT – Les corps d’Abdullah Naderi et Osman Naderi, 2 kolbars kurdes tués le 24 février par les forces iraniennes à Piranshahr – ont été enterrés par le régime iranien pour empêcher leurs familles d’organiser une cérémonie mortuaire.
 
Le bureau de renseignement iranien de Piranshahr a remis hier les cadavres de 2 frères kurdes tués par les forces de sécurité iraniennes à leurs familles, dont les tombes ont été immédiatement remplies de béton par les gardiens de la révolution islamique iraniens. Le régime iranien avait présenté les 2 hommes comme des « terroristes » après leur meurtre délibéré. 
 
Selon un rapport reçu par l’ONG Hengaw, le jeudi 25 février 2021, le bureau iranien des renseignements à Piranshahr a remis les cadavres d’Abdullah Naderi, 36 ans, et d’Osman Naderi, 26 ans, à leurs familles 24 heures après leur mort. Une heure après les forces iraniennes ont rempli leurs tombes de béton.
 
Un parent de la famille de Naderi, qui ne voulait pas être nommé pour des raisons de sécurité, a déclaré à Hengaw que les services de renseignement iraniens avaient remis les cadavres à condition qu’aucune cérémonie n’ait lieu et que la famille de Naderi avait promis de ne parler à aucun média.
 
Hengaw avait précédemment rapporté que vers 14 heures le mercredi 24 février 2021, les forces de sécurité iraniennes ont ouvert le feu sur une voiture près de Piranshahr et tué ses passagers Abdullah Naderi et Osman Naderi, qui étaient frères.
 
Il est à noter qu’Abdullah Naderi et Osman Naderi sont tous deux mariés et ont un enfant chacun. Abdullah avait déjà été condamné à un an de prison par le pouvoir judiciaire de la République islamique d’Iran pour son métier de kolbarî.
 
Selon un témoin oculaire, les forces de sécurité iraniennes, venues d’Ourmia dans trois véhicules, ont ouvert le feu sur leur voiture avant qu’elle ne s’arrête, et les deux passagers ont perdu la vie. Le témoin oculaire a envoyé une vidéo à Hengaw indiquant que plus de 50 balles avaient touché les vitres de la voiture.
 
Le ministère iranien du renseignement a publié hier une déclaration indiquant qu’une opération « terroriste » à Piranshahr avait été déjouée et que deux personnes avaient été tuées. Les deux hommes ont été qualifiés de terroristes par les agences de sécurité iraniennes alors qu’ils étaient des civils et des résidents de Piranshahr.
 
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici