Noam Chomsky ouvrira la série de conférences à l’Université du Rojava

0
151

SYRIE / ROJAVA – Linguiste américain, Noam Chomsky donnera le 15 janvier prochain une conférence en partenariat avec l’Université du Rojava. L’événement, organisé en ligne à cause de la pandémie du coronavirus, fait partie d’une série de conférences organisées sous le titre de « Rojava Freedom » par l’Université du Rojava.

L’Institut des sciences sociales de l’Université du Rojava organisera un événement spécial le 15 janvier. L’événement est la série de conférences annuelles Rojava Freedom et la leçon inaugurale mettra en vedette Noam Chomsky.

La conférence aura lieu le 15 janvier à 16h00 GMT (17 heures pour l’Europe centrale). L’événement sera diffusé en ligne sur la page Facebook et la chaîne YouTube de l’Université du Rojava.

Au cours des changements et transformations extrêmes et rapides qui sont sont produit dans la région kurde de Syrie, malgré les difficultés, le manque de ressources, les guerres en cours et diverses autres menaces au nord et à l’est de la Syrie, l’Université du Rojava a été fondée en 2016 dans la ville de Qamishlo. Depuis, les facultés et départements de l’Université ont accueilli plus de 1 500 étudiants qui ont tous bénéficié d’un enseignement entièrement gratuit.

Dans le but de construire un système éducatif alternatif, l’Université du Rojava a introduit une nouvelle philosophie, ouvrant de nouveaux horizons et intégrant les droits fondamentaux, les principes ainsi que les valeurs dans son système éducatif: respect du multiculturalisme et du multilinguisme, égalité entre les femmes et les hommes.

Le système éducatif de l’université fonctionne différemment du système éducatif des autres universités dans le monde. Ce qui différencie essentiellement l’Université du Rojava des autres universités est l’accès des couches populaires à l’enseignement supérieur, et ce, dans une région en guerre. Toute personne désireuse de s’inscrire aux cours de l’Université du Rojava, peut le faire après un entretien lors duquel elle explique les raisons de sa démarche. La personne n’a aucunement besoin de présenter un diplôme d’accès aux études universitaires, comme cela est le cas dans de nombreux pays du monde.

ANF

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici