TURQUIE. Frappé par deux fascistes turcs pour avoir parlé en kurde

0
726
Sabır Söyü, membre du Parti démocratique des peuples (HDP) vivant à Manisa/Şehzadeler, dans l’ouest de la Turquie, a été attaqué par deux hommes alors qu’il parlait en kurde au téléphone sur le chemin du retour à la maison après son travail.
 
Söyü a raconté l’attaque qu’il a subi le 15 décembre à l’agence de presse Mezopotamya : « Je travaille dans une usine. Je suis descendu du bus vers 17 heures. Je parlais au téléphone à un ami alors que je marchais sur le chemin du retour. (…) Deux personnes se sont approchées de moi et ont crié «De quoi parles-tu? Ils ont posé cette question car je parlais kurde au téléphone. Je leur ai demandé ce qui s’était passé, en disant que je ne comprenais pas quel était le problème. Ils m’ont dit « Parle turc, ont ne te comprend pas». Ils m’ont injurié et ont dit: «Tu vas soit dire « Heureux est celui qui dit Turc », soit dégager». Puis ils m’ont battu. J’ai des marques de batterie sur mon corps. Je suis allé à l’hôpital et j’ai reçu un rapport. Demain, j’irai au poste de police et porterai plainte. »
 
Les Kurdes de Turquie subissent toute sorte d’attaques racistes, que ce soit pour avoir parlé ou chanté en kurde, que ce soit pour soutenir un parti politique kurde ou tout ce qui touche le peuple kurde.
 
Via ANF
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici