L’Iran arrête une activiste kurde qui enseignait la langue kurde

0
1496
IRAN / ROJHILAT – Les mollahs iraniens mènent une guerre culturelle anti-kurde en arrêtant à tour de bras les activistes qui enseignent la langue kurde dans le Kurdistan de l’Est sous l’occupation iranienne.
 
Hier, les autorités iraniennes ont arrêté Anissa Jafarimehr, une activiste et enseignante de langue kurde, dans la province de Kermanshah (Kirmaşan).
 
Selon la famille d’Anisa Jafari-Mehr, plusieurs agents de sécurité armés ont arrêté en la menottant. Les agents ont également fouillé son ordinateur portable, emporté son téléphone et plusieurs de ses livres.
 
En décembre 2019, Anissa Jafarimehr avait été arrêtée par les services de renseignement iraniens et libérée sous caution après plusieurs heures d’interrogatoire.
 
Anissa a fait un master en linguistique. Elle est active dans le domaine de la langue et de la littérature kurdes, notamment dans le dialecte kalhorî parlé par les Kalhors de la grande tribu kurde des régions de Kermanchah et d’Ilam, au Kurdistan de l’Est (Rojhilat).
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici