FRANCE. Soutien féministe aux femmes du Rojava

0
277
PARIS – Le Kongra Star, le Mouvement des femmes du Rojava, a lancé un appel au renforcement de la solidarité des femmes contre l’occupation et le génocide dans le cadre d’une campagne qui se poursuivra jusqu’au 9 janvier, date anniversaire de l’assassinat des militantes kurdes, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemes, à Paris en 2013.
 
Les organisations de femmes du nord et de l’est de la Syrie ont lancé la campagne nommé « Non à l’occupation et au génocide! » avec le slogan «Protégeons les femmes et la vie ensemble». Dans le cadre de la campagne, une pétition vise à protéger les acquis de la révolution des femmes et à obtenir le soutien des femmes du monde entier pour combattre l’occupation et le génocide.
 
Des féministes françaises et mexicaines soutiennent la campagne de signature 
 
Les femmes mexicaines ont apporté leur soutien à la campagne de signature et ont partagé également des photos de la secrétaire générale du Parti Avenir de la Syrie, Hevrin Xelef, assassinée par des gangs islamistes de la Turquie en octobre 2019, et Zehra Berkel, Hebun Xelil et Emine qui ont été tuées par des drones turcs à Kobanê le 23 juin 2020. Zehra Berkel était la coordinatrice du mouvement des femmes Kongra Star pour la région de l’Euphrate. Elle avait participé à la résistance contre DAECH durant la bataille de Kobanê. Mizgin Xelil était membre de la coordination locale de Kongra Star à Kobanê. Quand à Amina Waysî, elle était connue pour son dévouement pour la révolution féministe du Rojava.
 
« Aujourd’hui, de là où nous sommes, défendre la révolution des femmes du Rojava c’est d’abord faire entendre leur parole, faire connaître le désastre qui les atteint, mais c’est aussi reconnaître nos ennemis communs (et l’autoritarisme religieux en est un) et les contrer à travers nos luttes respectives. »
 
Des féministes françaises ont apporté leur soutien à leurs sœurs du Rojava dans un long communiqué qui rappelle que la révolution féministe du Rojava est menacée par l’État fasciste turc génocidaire qui cible surtout les femmes kurdes pour détruire ce modèle avant gardiste porteur d’espoir pour tout le Moyen-Orient.
 
Le communiqué des féministes françaises à lire ici
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici