La Commune du Film du Rojava réalise un nouveau film: Berbû

0
297
CULTURE – Le nouveau film « Berbû » de la Commune cinématographique du Rojava a été tourné à Dêrik et traite des changements dans la vie des femmes après l’occupation de Serêkaniyê par la Turquie.
 
Komîna Fîlm A Rojava (la Commune du Film du Rojava) a terminé le tournage d’un nouveau film. «Berbû», parle des changements dans la vie des femmes après l’occupation de Serêkaniyê (Ras al-Ain) par la Turquie en octobre 2019. Le film a été tourné dans le quartier Cûdî de la ville de Dêrik.
 
Le film a été réalisé par Safinaz Evdikê qui a appris son métier au Centre culturel Cegerxwîn à Amed (Diyarbakir), qui a depuis été fermé par l’administrateur nommé à la place des élus kurdes. La réalisatrice a parlé de son film en disant: « Nous voulons montrer ce qui se passe à Afrin, Serêkaniyê et Girê Spî. Avant l’occupation, de nombreuses mères rêvaient de marier leurs enfants. Certaines femmes étaient enceintes et attendaient un enfant. Les adolescentes préparaient la nouvelle année scolaire ou leurs études. En raison de l’occupation turque, aucun de ces rêves n’ont pas pu se réaliser. À Serêkaniyê, la vie s’est arrêtée. Notre tâche en tant que réalisateurs est de montrer cela au monde. »
 
Le film sera projeté dans les centres culturels de la Syrie du Nord et de l’Est prochainement.
 
La Commune du film du Rojava a été fondée en 2015 et forme des cinéastes depuis. Son objectif est de contrer le cinéma élitiste avec un cinéma populaire où les gens peuvent raconter leurs histoires. Outre les échanges culturels, l’accent est mis davantage sur la perspective des femmes et des opprimés. Le kurde, interdit en Syrie pendant des décennies, est devenu la langue du cinéma pour la première fois.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici