TURQUIE. Nouvelle vague d’arrestations visant des élus kurdes

0
537
TURQUIE / BAKUR – La « justice » turque a émis un mandat d’arrêt contre 82 personnes, dont la plupart sont des élus du parti politique HDP, dans le cadre des manifestations de Kobanê en octobre 2014. Le maire kurde de la ville de Kars, Ayhan Bilgen et l’ancien député Sirri Süreyya Önder ont également été arrêtés.
 
Dans le cadre d’une enquête menée par le parquet général d’Ankara, des mandats d’arrêt ont été émis contre 82 personnes. La liste comprend de nombreux anciens parlementaires et maires du HDP, dont le co-maire de Kars, Ayhan Bilgen dont l’appartement a été perquisitionné hier soir. En plus d’Ayhan Bilgen et Sırrı Süreyya Önder, Altan Tan, Emine Ayna, Nazmi Gür, Ali Ürküt, Beyza Üstün, Can Memiş, Gülfer Akaya, Alp Altınörs, Günay Kubilay et Ayla Akat Ata ont été arrêtés jusqu’à présent. 
 
Parmi les personnes arrêtées dans le cadre de l’opération à ce jour figurent également Ali Ürküt, membre du HDP du RTÜK (Conseil supérieur de l’audiovisuel), Nazmi Gür, membre de la Commission des relations extérieures du HDP, ancien membre du conseil exécutif central du HDP Sırrı Süreyya Önder, député du HDP et membre de la délégation Imralı, et d’autres personnes dont les noms ne sont toujours pas clairs.
 
On dit que les personnes touchées sont accusées d’ « incitation à la violence » dans le cadre des manifestations de Kobanê en octobre 2014. Le bureau du procureur général mène l’enquête, qui a été ouverte il y a près d’un an, dans une opération nommée « Opération PKK / KCK ». L’arrestation des anciens coprésidents du HDP Figen Yüksekdağ et Selahattin Demirtaş en septembre 2019 reposait également sur cette enquête.
 
Suite à l’opération, le Conseil exécutif central (MYK) du HDP a décidé de tenir une réunion extraordinaire. Les membres de MYK se réuniront sous la direction des coprésidents Pervin Buldan et Mithat Sancar à 18 heures aujourd’hui.
 
Manifestations pour Kobanê
 
Dans la soirée du 6 octobre 2014, après 21 jours de résistance des YPG / YPJ et du peuple, les gangs terroristes de l’État islamique (EI) ont réussi à pénétrer dans le centre de la ville de Kobanê, au nord de la Syrie. Au vu de la situation critique, le HDP a appelé les populations du Kurdistan du Nord et de Turquie à protester contre le gouvernement AKP, car il n’a pas mis fin à son soutien à l’EI. Au cours de ces manifestations, il y a eu des batailles de rue entre les forces de sécurité turques et les manifestants dans de nombreuses villes: des soldats, des policiers, des gardes de village ainsi que des membres et des partisans du Hezbollah islamiste radical turc ont mené une lutte commune contre les Kurdes qui ont participé aux protestations. Le nombre de personnes tuées, dont la plupart étaient des participants aux manifestations, a oscillé entre 46 et 53.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici