TURQUIE. Deux avocats qui sont en grève de la faim hospitalisés de force

0
123
TURQUIE – ISTANBUL – Les avocats Ebru Timtik et Aytaç Ünsal – tous deux en grève de la faim pour exiger un procès équitable – n’ont pas été libérés malgré un rapport médical exigeant leur libération. Ils ont plutôt été hospitalisés de force.
 
Ebru Timtik, avocate kurde originaire de Dersim, membre du Bureau d’avocats du peuple (Halkın Hukuk Bürosu – HHB), est en grève de la faim depuis 210 jours maintenant. Elle ne pèse plus que 35 kilos. Son collègue Aytaç Ünsal jeûne depuis 179 jours. Les deux avocats sont dans un état de santé très critique.
 
Lundi, un tribunal d’Istanbul avait accepté une requête en révision de la détention de Timtik et Ünsal. Si la médecine légale certifie que Timtik et Ünsal ne sont pas aptes à l’emprisonnement, il n’y aurait aucun obstacle juridique à leur libération.
 
Plus tôt dans la journée, ils ont été transférés du complexe pénitentiaire de Silivri au département de médecine légale. Peu de temps après que la médecine légale eut déterminé qu’Ebru Timtik et Aytaç Ünsal n’étaient pas aptes à la détention, le 37e tribunal pénal d’Istanbul a rejeté la demande de libération des deux avocats. Le tribunal n’a vu aucune raison de révoquer le mandat d’arrêt, arguant que des soins médicaux pouvaient également être organisés depuis la prison. Timtik et Ünsal ont ensuite été ramenés en prison.
 
Alors que les avocats, les familles et les journalistes attendaient devant la prison de Silivri, les avocats ont été emmenés dans un hôpital du district de Bakırköy contre leur volonté.
 
L’avocate Ebru Timtik, qui a été emmenée à l’hôpital Sadi Konuk, à Bakırköy, est interdite d’avoir son compagnon avec elle alors qu’elle ne peut subvenir seule à ses besoins.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici