L’autodéfense pour éradiquer le viol étatique visant les femmes kurdes

0
1392
TURQUIE / BAKUR – Ces derniers jours, on assiste à de nombreux cas de viols/agressions sexuelles visant les femmes et fillettes kurdes, commis par des membres des forces armées turques qui utilisent le viol comme une arme de guerre contre le peuple kurde. Face à cette arme de guerre qui est le viol, les unités de défense civile féminines YPS-JIN appellent à la mobilisation des femmes dans les unités de défense pour «se venger de l’État masculin».
 
Dans de nombreuses villes du Kurdistan du Nord et de Turquie, des groupes organisés des unités de défense des femmes YPS-JIN – la branche féminine des unités de protection civile (Yekîneyên Parastina Sivil – YPS – sont actifs et se font un nom grâce à des actions militantes. La Coordination YPS-JIN a publié un communiqué dans lequel elle appelle les femmes à résister et à se défendre. En particulier, les viols commis par des militaires sont décrits par les femmes comme une expression de la guerre particulière au Kurdistan.
 

« La promotion de la culture du viol est l’attaque de l’État contre les femmes »

Concernant les politiques sexistes du régime AKP et leurs conséquences sociales, le YPS-JIN a déclaré: « En promouvant une culture de la prostitution et du viol, l’objectif est d’attaquer les femmes en tant que force créatrice dans la société. Une société dont les femmes sont brisées ou détruites peut facilement Il est toujours dit: « Tirez d’abord sur les femmes ».

« L’attaque à Şırnak est une attaque contre toutes les femmes »

Au sujet de la dernière vague d’agressions sexuelles et de viols commis par des membres de l’armée turque, le YPS-JIN a déclaré: « À Şırnak, un officier a commis des violences sexuelles contre une jeune fille kurde de 13 ans. Il s’agit d’une attaque contre toutes les femmes et le valeurs du Kurdistan. Au Kurdistan, le viol et les agressions sexuelles sont devenus une expression du fascisme turc. En tant que femmes, nous devons être conscients de cette réalité. Notre identité, notre pays et nos corps nous appartiennent, et toute résistance à leur protection est légitime. »

« Le droit de légitime défense doit être utilisé »

« Les habitants de Şırnak se sont défendus, ont affronté l’auteur et manifesté leur protestation. Il est devenu clair une fois de plus qu’au Kurdistan, une vie dans la dignité n’est possible que par l’autodéfense. Nous avons besoin d’une légitime défense encore plus urgente que notre pain quotidien. En ce sens, nous, en tant que femmes, devons utiliser pleinement notre droit de légitime défense. Partout où il y a des violeurs, partout où il y a agression sexuelle, partout où il y a agression étatique, nous devons descendre dans la rue en état de légitime défense. Le silence est complicité. Nous devons utiliser un large éventail de moyens pour montrer le pouvoir des femmes et mettre fin au fascisme patriarcal masculin. »

« les mains qui veulent atteindre les femmes seront brisées »

« En tant que YPS-JIN, nous déclarons que nous allons étendre notre lutte et tenir l’État violeur colonialiste responsable. Nous briserons toutes les mains qui veulent atteindre les femmes. Nos unités de vengeance s’en prendront aux occupants et aux violeurs. Nous appelons toutes les femmes à s’organiser sous l’égide du YPS-JIN, à se tourner vers la légitime défense et à se venger de l’État masculin. »

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici