Le nom d’Hevrin Khalaf donné à un pont en Italie

0
735
ITALIE – Le nom de la politicienne kurde Hevrin Khalaf a été donné à un pont sur la rivière Rivi Freddi dans la ville italienne de Berceto. Khalaf a été assassinée par des djihadistes soutenus par la Turquie en octobre 2019, au Rojava.
 
Dans la ville italienne de Berceto, le nom de la politicienne kurde Hevrin Khalaf (Hevrîn Xelef) a été donné à un pont en Italie. Cette action doit être comprise comme un « acte de solidarité », a déclaré Luigi Lucchi, maire de la commune d’Émilie-Romagne, située au sud-ouest de Parme. Le peuple kurde poursuit sa lutte pour la paix et la démocratie malgré de grandes souffrances et plusieurs massacres. Il n’est que trop humain de rendre hommage à cette résistance, a déclaré Lucchi.
 
Havrin Khalaf, 35 ans, était la co-présidente du parti Avenir de la Syrie. Capturée sur l’auto-route M4, près du village de Tirwazî, entre Soulouk et Tall Tamer, elle a été violée et lapidée le 12 octobre par les membres du «Bataillon 123» de la milice djihadiste «Ahrar al-Sharqiya», des alliés de la Turquie.
 
Dans le cadre de la cérémonie de nomination du pont sur la rivière Rivi Freddi, deux panneaux avec une photo de Hevrin Khalaf ont été placés aux entrées du pont. L’inscription en italien se lit comme suit: « Elle s’est battue pour les droits des femmes et est morte à cause de notre trahison ». Parmi les personnes présentes à l’événement figuraient la politicienne Paola Gazzolo, membre du parlement régional, la militante Nelly Bocchi du « Réseau de solidarité avec le Kurdistan » et Serkan Xozatli du Comité du Kurdistan italien. Dans leurs discours, ils ont exprimé leur satisfaction que le Conseil de Berceto ait décidé de commémorer Hevrin Khalaf et son travail de cette manière.
 
Dans le quartier de Ghiare à Berceto, il y a une gare ferroviaire sur la ligne de Parme à La Spezia. Il a été renommé l’année dernière en l’honneur du combattant YPG Lorenzo Orsetti [Orso]. L’internationaliste de 33 ans de Florence, allias Têkoşer Piling, est décédé le 18 mars 2019 en tant que volontaire lors de l’assaut final des Forces démocratiques syriennes (FDS) contre le dernier bastion de l’Etat islamique al-Baghouz. à Deir ez-Zor, Syrie orientale. Mais ce n’est pas seulement parce que la station porte le nom d’Orsetti que Berceto est entré dans le collimateur de l’État turc: le 5 octobre 2019, le chef kurde emprisonné Abdullah Öcalan a reçu la citoyenneté honoraire de la communauté italienne. Berceto n’est que l’une des douze communes d’Italie à avoir franchi cette étape. Öcalan a récemment été nommé citoyen d’honneur à Fossalto au début de l’année. Comme prévu, le gouvernement turc a réagi durement, exprimant son espoir que les autorités italiennes considéreraient cela comme une « collaboration avec le PKK ». Cependant, les communes concernées n’ont pas été impressionnées par les agitations de l’Etat turc.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici