ROJAVA. Les Kurdes demandent une enquête internationale sur les crimes de la Turquie

0
338
SYRIE / ROJAVA – Une ONG kurde appelle à la création d’un comité international pour enquêter sur les crimes commis par l’État turc au Rojava.
 
L’Organisation des droits de l’Homme de la région Euphrate a fait une déclaration à la presse concernant le meurtre par l’État turc de trois femmes* à Kobanê.
 
Dans la déclaration faite devant le siège de l’organisation, il a été souligné que l’État turc avait récemment intensifié ses attaques contre le Rojava.
 
L’Organisation des droits humains a appelé à la création d’un comité international pour enquêter sur les crimes commis par l’État turc.
 
Le conseil du canton de Kobanê a rendu hommage aux 233 victimes du massacre perpétré par l’Etat islamique le 25 juin 2015 à Kobanê, quelques mois après sa défaite et la libération de la ville par les YPG-YPJ.
 
Les coprésidents du Conseil du canton de Kobanê, Mistefa Eto et Leyla Ehmed, ont noté que la lutte contre toutes les attaques, en particulier celles de l’État turc, devait être intensifiée.
 
L’Administration autonome a déclaré que l’État turc commet des crimes contre les femmes à Afrin et a comparé le président turc à Hitler.
 
La déclaration a également condamné le silence de la communauté internationale; «En tant qu’administration autonome, nous condamnons le silence de la communauté internationale, ainsi que le silence des États-Unis et de la Russie.» (ANF)
 
Le mardi 23 juin, trois activistes femmes ont été tuées lors d’une attaque menée par un drone turc contre une maison dans le canton de Kobanê. Les victimes Zahra Berkel, Hebûn Mele Xelîl et Amina Weysî étaient des femmes engagées activement pour la défense des droits des femmes au sein du Kongra Star. Par ce triple féminicide, la Turquie vise la destruction de la révolution féministe du Rojava initiée par les Kurdes syriens et leurs alliés dans le nord et l’est de la Syrie.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici