Il faut une zone d’exclusion aérienne pour protéger les Yêzidis de Shengal contre la Turquie

0
1075
KURDISTAN DU SUD – Suite aux attaques de la Turquie visant les Yézidis de Sinjar, la société civile et les organisations de femmes kurdes, yêzidies et irakiennes appellent le gouvernement irakien et l’ONU à établir une zone d’exclusion aérienne pour la Turquie au-dessus de Shengal.
 
Dans un appel conjoint au gouvernement irakien, aux Nations Unies et aux institutions internationales, vingt organisations féminines et de la société civile irakiennes condamnent l’attaque aérienne turque contre Shengal (Sinjar) du lundi dernier et appellent à une zone d’exclusion aérienne pour protéger les Yézidis des attaques aériennes turques. principale zone d’implantation dans le nord de l’Irak.
 
Le communiqué souligne que les raids aériens continus de l’État turc sur Shengal font des morts et des blessés et que la population ne souhaite pas une « répétition de 2014 ». Il y a six ans, 7 000 femmes et enfants ont été enlevés, assassinés ou réduits en esclavage par le soi-disant «État islamique» à Shengal. Jusqu’à aujourd’hui, un nombre inconnu de personnes sont toujours entre les mains de l’Etat islamique.
 
La déclaration fait également référence aux actions du régime d’occupation turc contre les Yézidis dans le nord-est de la Syrie: « L’armée de l’État turc attaque des villages yézidis, assassine les habitants, brûle des champs de céréales ou kidnappe des jeunes femmes afin de les vendre. L’Etat turc n’est donc pas différent de l’Etat islamique. »
 
La population craint beaucoup que le génocide ciblé ne se répète. C’est aussi la raison pour laquelle de nombreuses personnes de Shengal n’osent pas retourner sur leur propre terre.
 
Les organisations irakiennes demandent avant tout au gouvernement de Bagdad d’arrêter les bombardements du territoire irakien par l’armée de l’air turque. La revendication centrale de la déclaration est la création d’une zone d’exclusion aérienne.
 
La déclaration se termine par un appel à la communauté internationale: « l’État turc doit être arrêté, la communauté internationale doit s’employer à garantir qu’il n’y ait plus de génocide des Yézidis. Ce qui a été fait au peuple yézidi par les troupes d’occupation turques à Afrin ne doit pas se répéter maintenant à Shengal. »
 
Les organisations (noms en kurde) suivantes ont co-signé et signé la déclaration:
 
Piştgiriya Jinên Êzidî, Yekîtiya Jinên Kemîne a li Iraqê, Heval a Giringîdayina Civakê, Navenda Avadaniyê a ji bo Rawestandina şîddeta li dijî Jinan, Tevnên Jinan a Iraqê, Jinên Erebî Iraqi, Navi Şengalê, Pira Ciwanan, Rêxistina TRT a ji bo perwerdekirin û Zanistê, Sunrise, Nabû, Cîlan, Êzidiyên Sotîq, Êzidxana Xêrxwazî, Kêmendamên Êzidî, Jinên Iraqê, Darîn.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici