TOULOUSE. Projection-débat sur le confédéralisme démocratique et le rôle des femmes dans la révolution du Rojava

0
298
TOULOUSE – Une projection-débat sur le confédéralisme démocratique et du rôle des femmes dans la révolution du Rojava aura lieu le 27 février à Borderouge, en région toulousaine.
 
Les documentaires : « Kurdistan, la guerre des filles » et « La révolution par les femmes », de Mylène Sauloy seront projetés lors de la soirée.
 
Séance suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Mylène Sauloy. À l’initiative de Marc Ménager (La Ménagerie), en collaboration avec Les Amis du Monde Diplomatique et le centre démocratique kurde à Toulouse.
Petite restauration sur place et clôture en musique kurde.
 
KURDISTAN, LA GUERRE DES FILLES
« Femmes ! Vie ! Liberté ! »…
Film documentaire de Mylène Sauloy
France 2016 52 mn 
 
« De Paris à Kobanê, du Kurdistan de Turquie au Sinjar en Irak, des centaines de femmes scandent le même slogan à l’unisson. De jeunes combattantes redonnent espoir aux femmes de la région, victimes des atrocités djihadistes, mais aussi d’un patriarcat misogyne et oppressant. Au Rojava – le Kurdistan de Syrie – elles vivent une révolution des femmes au sein d’une révolution sociale. Elles sont les héritières d’un mouvement créé il y a bientôt 30 ans en Turquie et renforcé dans les montagnes du Qandil au nord de l’Irak : « le parti des femmes libres ». Son icônique fondatrice, Sakine Cansiz, a été assassinée à Paris en janvier 2013.
 
D’abord initié au sein du PKK (le parti des travailleurs du Kurdistan), ce mouvement radical rassemble aujourd’hui des centaines de femmes kurdes de la région, mais aussi d’Europe, et poursuit l’objectif ambitieux de changer leur propre histoire en mettant en place une société démocratique, écologique, basée sur l’égalité hommes/femmes. »
 
LA RÉVOLUTION PAR LES FEMMES
Film documentaire de Mylène Sauloy
France 2018 29 minutes
 
« Coincé entre une Turquie belliqueuse, une dictature syrienne qui renaît de ses cendres et des factions djihadistes éparses, le petit Rojava – récemment rebaptisé Fédération démocratique du Nord-Syrien – mène vaillamment sa révolution féministe. Au beau milieu de ce chaos, quatre millions de Kurdes, Arabes, Syriaques et autres peuples y vivent en bonne entente, et ont signé un Contrat social étonnant prônant l’égalité et une co-gestion paritaire dans un Moyen Orient très patriarcal, une société multiethnique et laïque dans une région du monde secouée par les théocraties et les nationalismes… Mais pourquoi donc la Fédération démocratique du Nord-Syrien, également engagée sur les questions écologiques, n’est jamais invitée aux tables de négociation sur l’avenir de la Syrie ? Et pourquoi la coalition, qui soutenait les Kurdes au combat contre Daesh, se garde bien de reconnaître leur autonomie de facto dans cette région qui couvre un tiers du territoire syrien ? Entre le Tigre et l’Euphrate, La révolution par les femmes est un voyage dans une autre Syrie. »
 
 
RDV le jeudi 27 février à 19 h 30, au cinéma Utopia de Borderouge
 
Les détails de l’événement sont ici 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici