ROJAVA. Le commandant des FDS : Nous contrecarrerons les attaques de l’occupation en résistant

0
168
Le commandant général des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazlum Abdi, a déclaré que l’objectif de l’Etat turc était d’envahir la région, mais a ajouté que les FDS résisteraient à cette invasion jusqu’au bout.
 
S’adressant à Ronahi TV, le commandant kurde des FDS, Mazlum Abdi a déclaré au sujet de sa conversation téléphonique avec Donald Trump : « Dans notre conversation téléphonique avec le Président, je lui ai dit que nous chercherions un accord avec le régime et la Russie et que nous lutterions ensemble contre l’invasion turque. »
 
Quant à l’accord avec Damas, Abdi a déclaré : « Il n’y a pas d’accord avec Damas, mais une entente basée sur la nécessité de protéger les frontières et de lutter contre l’invasion turque. Ce n’est qu’un mouvement militaire. »
 
Le commandant des FDS a ajouté : « La Turquie poursuit son offensive pour occuper le territoire syrien, utilisant toute sa puissance pour attaquer nos régions. Des dizaines de milliers de mercenaires de Daech [acronyme de l’Etat islamique – EI] et des restes d’Al-Nosra ont participé à l’attaque aux côtés de la Turquie. »
 
La résistance Serekaniyê est déjà une légende
 
Parlant de l’attaque sur Serekaniyê, Abdi a déclaré : « Malgré la grande force qui attaque Serekaniyê, nos forces mènent des batailles épiques et y opposent une grande résistance. »
 
A Manbij, les FDS ont déjoué le plan des forces d’occupation turques
 
Quant à la situation à Manbij, le commandant Mazlum Abdi (ou Mazlum Kobani)  a dit : « La Turquie et ses factions ont essayé d’attaquer Manbij mais nous avons déjoué leurs plans. »
 
La Turquie cible les civils délibérément
 
« La stratégie suivie par l’occupation turque consiste à déplacer notre peuple, de sorte qu’ils bombardent nos régions sans discrimination. L’opération turque vise à vider la zone de ses habitants et à en installer d’autres à leur place. »
 
Notre priorité est d’empêcher l’occupation turque
 
Parlant de la décision américaine de retirer ses troupes, le commandant Abdi a déclaré : « L’Amérique n’a pas tenu ses promesses et ses engagements, pas plus qu’elle ne s’est engagée à respecter sa position en tant que garante de l’accord sur le mécanisme de sécurité.
 
L’Amérique n’a pas protégé ses alliés dans la lutte contre Daesh. Si l’Amérique n’arrêté pas cette guerre, elle trahit ses alliés et notre peuple. Nous avons dit plus tôt que la guerre contre Daesh ne sera pas une priorité pour nous si la Turquie nous attaque. Actuellement, notre objectif principal est de protéger notre peuple et notre région, et d’arrêter l’invasion turque. »
 
Le commandant Abdi a ajouté : « Daesh est une menace pour le monde et pour notre peuple, mais cette guerre n’est pas notre priorité maintenant. Notre accord avec les États-Unis concernant la guerre contre Daesh est toujours en cours, et nous avons plus de 12 000 détenus de Daesh.
 
Nous devons en discuter avec Washington, mais la protection de notre peuple est une priorité pour nous. Pour notre part, nous avons gelé notre participation à la guerre contre Daesh. »
 
L’un des objectifs de l’occupation turque est de ranimer Daesh et le fait maintenant en nous attaquant. Certaines parties affirment que la Turquie ou le régime sera responsable des détenus de Daesh. Nous déciderons du sort des détenus de Daesh et nous n’accepterons personne d’autre pour prendre la responsabilité des détenus. Les détenus de Daesh constituent un danger pour le monde. »
 
Conversation téléphonique avec le Président Trump
 
Abdi a également déclaré ceci : « Donald Trump m’a appelé alors que j’étais assis à côté de son adjoint et de plusieurs fonctionnaires de la Chambre des représentants.
Ils ont posé des questions sur la situation, ce que nous attendons d’eux et ce qu’ils peuvent faire. Trump a dit qu’ils n’étaient pas contre notre accord avec les forces du régime dans nos régions. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici