ROJAVA. Un médecin déclare que la Turquie utilise des armes prohibées à Serêkaniyê

0
509
SYRIE / ROJAVA – Incapables de briser la résistance à Serêkaniyê (Ras al-Aïn), les forces de l’Etat turc ont attaqué les civils avec des armes prohibées.
 
Faris Hemo, médecin à l’hôpital d’Hesekê, a dénoncé l’utilisation d’armes prohibées par les forces turques dans le cadre de leur offensive militaire en cours visant à envahir le nord et l’est de la Syrie.

Vidéo d’enfants brûlés lors d’attaques des forces turques à Serê Kaniyê. Publiée par ANHA
Hemo a confié à l’agence de presse Hawar news (ANHA) qu’il soignait depuis des semaines des dizaines de civils blessés lors des attentats. Il a souligné que la façon dont les civils ont été blessés a révélé l’utilisation d’armes prohibées par les forces turques.
 Image
Un enfant brûlé après une attaque turque contre Serê Kaniyê
Notant que les civils avaient été principalement blessés par des tirs d’artillerie qui leur avaient brûlé le corps, Hemo a déclaré : « Aujourd’hui, en examinant les patients blessés, nous avons constaté que les brûlures étaient d’un type différent. Bien que nous ne puissions pas déterminer exactement quelle arme a provoqué ces brûlures, nous pouvons dire que l’État turc a utilisé des armes chimiques.”
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici