Découverte de l’ancien palais de l’empire Mittani au Kurdistan du Sud

0
2312

KURDISTAN DU SUD – Des archéologues allemands et kurdes ont découvert un palais de l’âge du bronze vieux de 3 400 ans sur la rive est du Tigre, l’une des découvertes archéologiques les plus importantes de la région, a annoncé jeudi l’université de Tübingen.

Une équipe de recherche germano-kurde a fait une découverte surprenante alors que des ruines émergeaient des eaux du Tigre.

Mur de terrasse sur le côté ouest du palais de Kemune

« Cette découverte est l’une des découvertes archéologiques les plus importantes de la région au cours des dernières décennies et illustre le succès de la coopération entre le Kurdistan et l’Allemagne », a noté l’archéologue kurde Hasan Ahmed Qasim.

Le site de Kemune sur le Tigre oriental peut être daté de l’époque de l’empire Mittani, qui a dominé de grandes parties du nord de la Mésopotamie et de la Syrie du 15ème au 14ème siècle avant notre ère.

Une salle dans le palais lors des fouilles

L’Empire Mittani est un royaume du Proche-Orient ancien, mais il n’a pas reçu le même niveau d’attention que d’autres.

L’automne dernier, la baisse des niveaux d’eau dans le réservoir du barrage de Mossoul a mis au jour les vestiges d’une ville antique.

La zone avait été inondée à la suite de la construction du barrage de Mossoul au milieu des années 1980.

Les archéologues ont déjà découvert le site en 2010, mais n’ont pas réussi à le fouiller.

L’année dernière seulement, faute de précipitations et d’eau insuffisantes, les archéologues ont pu lancer une fouille de sauvetage spontanée des ruines exposées au niveau des eaux.

Les travaux de recherche ont été dirigés par les docteurs Hasan Ahmed Qasim (Duhok) et Ivana Puljiz (Tübingen), dans le cadre d’un projet conjoint de l’Université de Tübingen et de l’Organisation d’archéologie du Kurdistan (KAO), en coopération avec la Direction des antiquités de Duhok.

«L’empire mittani est l’un des empires les moins étudiés du Proche-Orient ancien», a déclaré Ivana Puljiz de l’Institut Tübingen d’études sur le Proche-Orient ancien (IANES).

« Pour l’instant, les informations sur les palais de la période mittani ne sont disponibles que par Tell Brak en Syrie et par les villes de Nuzi et Alalakh, toutes deux situées à la périphérie de l’empire. »

Puljiz a expliqué que même la capitale de l’empire Mittani n’a pas été identifiée «sans aucun doute».

«La découverte d’un palais mittani à Kemune revêt donc une grande importance pour l’archéologie», a-t-elle ajouté.

Les archéologues espèrent maintenant obtenir de nouvelles informations sur la politique, l’économie et l’histoire de l’empire en étudiant les tablettes cunéiformes découvertes dans le palais.

Wladimir van Wilgenburg pour Kurdistan24

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici