TURQUIE. Victime de racisme, un Kurde travaillant à l’aéroport d’Istanbul s’est suicidé

0
1658
TURQUIE – ISTANBUL – Ibrahim Layık, un garde de sécurité kurde travaillant dans l’un des principaux aéroports de Turquie, s’est suicidé lundi soir, affirmant qu’il était victime de discrimination.
 
Layık s’est suicidé en sautant du plancher des départs du nouvel aéroport international d’Istanbul pour atterrir au niveau des arrivées.
 
Le jeune homme a été grièvement blessé et n’a pas pu être sauvé.
 
Avant de se suicider, l’homme kurde a partagé un texte sur Instagram, suggérant qu’il faisait l’objet d’une discrimination en tant que Kurde en Turquie.
 
« Nous avons toujours été exclus pour être kurdes. Peut-être qu’avec cet acte, les choses vont changer. Heureux est celui qui se dit Kurde et Turc », a-t-il déclaré.
 
Ibrahim Layık travaillait pour la société de sécurité privée IGA.
 
Ömer Faruk Gergerlioğlu, député du Parti démocratique des peuples (HDP), a déclaré que Layık s’était suicidé après avoir été éconduit par une femme [turque ?] dont il était amoureux et qui l’avait rejeté, en disant : « Je ne sortirais jamais avec un Kurde. »
 
Le quotidien Birgun a annoncé que la police avait ouvert une enquête sur le suicide d’Ibrahim Layık.
 
Selon le rapport du Home Office du gouvernement britannique publié en septembre 2018, il existe encore une discrimination à l’encontre des Kurdes en Turquie, y compris dans le secteur public.
 
Les Kurdes vivant dans des villes de l’ouest de la Turquie craignent parfois de révéler leur identité kurde ou de parler kurde en public.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici