Der Spiegel : la Turquie était le pays de transit idéal pour le terrorisme de l’EI

0
1340
BERLIN – Der Spiegel a inspecté les passeports capturés par les YPG lors d’opérations contre DAECH / ISIS et a déclaré : « Ils ont tous une chose en commun: au moins un tampon d’entrée turc. »
 
En mars, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont libéré Baghouz de l’occupation islamique et ont mis fin à la présence militaire de l’Etat islamique en Syrie.
 
Les YPG avaient confisqué de nombreux passeports de membres de l’Etat islamique lors d’opérations à Baghouz et ailleurs. Le journal allemand de premier plan Der Spiegel et Spiegel TV ont inspecté les passeports et publié un article spécial.
 
Der Spiegel a examiné plus de 100 passeports de 21 pays et a souligné que tous les passeports étaient pourvus de tampons d’entrée turcs. La revue a déclaré que la Turquie était un pays de transit important pour les membres de l’Etat islamique et a ajouté que les passeports provenaient d’Allemagne, de Russie, d’Indonésie, de Tunisie, de Trinité-et-Tobago, d’Afrique du Sud et de Slovénie.
 
Ils sont tous entrés en Turquie au moins une fois
 
Tous les passeports ont en commun d’avoir tous servi d’entrés en Turquie et la plupart d’entre eux à plusieurs reprises. La Turquie est le dernier pays d’entrée sur ces passeports, ce qui montre que les membres de l’Etat islamique sont entrés en Turquie puis se sont promenés virtuellement en Syrie.
 
Certains détenteurs de passeports peuvent être vus revenant dans d’autres pays après la Turquie, après deux ou trois ans en Syrie. Selon Der Spiegel, en 2013 et 2014 en particulier, la Turquie était « un pays de transit parfait » pour les membres de l’Etat islamique, conformément aux passeports qu’ils ont inspectés.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici