TURQUIE : Pas de paix pour les journalistes

0
793

TURQUIE – Cette semaine, comme toutes les autres semaines, de nombreux journalistes, ou de simples citoyens sont présentés à la « (in)-justice » turque pour avoir osé exprimer des opinions qui ne plaisent pas au pouvoir turc.

Parmi les personnes « jugées » cette semaine, il y a l’artiste kurde Ferhat Tunç, les journalistes Mesale Tolu et Halil Ibrahim Erbil.

Erbil fait l’objet de poursuites en raison de ses publications sur les réseaux sociaux qui auraient « menacé » la maire de GaziAntep, Fatma Şahin. Erbil est également accusé faire de la propagande au nom d’une organisation terroriste sur les réseaux sociaux.

Au cours de la dernière audience tenue le 21 juin à la 2. Cour pénale de Gaziantep, le tribunal a ajourné l’audience jusqu’au 10 janvier 2019, ordonnant l’exécution du mandat d’arrêt d’Erbil. Erbil est actuellement réfugié en France, son avocat a déclaré qu’il ne pouvait actuellement pas retourner en Turquie à cause du mandat d’arrêt.

Le calendrier des persécutions déguisées en « procès » est ici 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici