Appel à la Journée mondiale d’action pour Sur et Hasankeyf

0
1003
TURQUIE, AMED (Diyarbakir) – En plus du génocide ethnique kurde, l’Etat turc détruit le patrimoine, l’histoire et la nature de ses régions kurdes. Les exemples les plus flagrants sont :

 
La destruction et inondation de la ville historique d’Hasankey, vieille de plus de 12 000 ans, sous les eaux du barrage Ilisu ;
 
La destruction du quartier historique Sur, à Diyarbakir, vieux de 7 000 ans, ainsi que ses jardins Hevsel…
 
Les mouvements écologiques ont lancé un appel commun en faveur de la Journée mondiale d’action pour Sur et Hasankeyf le 28 avril pour stopper leur destruction.
 
Hier, à Diyarbakir, les mouvements écologiques ont lancé un appel commun en faveur de la Journée mondiale d’action pour Sur et Hasankeyf. 

 
Voici l’appel à la Journée mondiale d’action pour Sur et Hasankeyf lancé par la Plateforme contre la destruction de Sur (Sur’un Yıkımına Hayır Platformu), le Mouvement écologiste de Mésopotamie (Mezopotamya Ekoloji Hareketi), la Plateforme d’Istanbul de solidarité avec Sur (Istanbul Sur’la Dayanışma Platformu), l’Initiative Hasankeyf (Hasankeyf’i Yaşatma Girişimi) et l’Assemblée de Laissez Munzur couler librement (Munzur Özgür Aksın Meclisi) :
 
Suite aux discussions intensives que nous avons eues avec de nombreuses institutions, personnes, plateformes et initiatives respectueuses de l’histoire, de la société et de la nature, il a été décidé de déclarer le 28 avril 2018 Journée mondiale d’action pour Sur et Hasankeyf. Nous prévoyons une série d’actions et d’événements simultanés qui auront lieu le 28 avril dans une douzaine de pays.
 
Par ces actions, nous allons exiger ces demandes :
 
Levez le l’interdiction imposée dans Sur, Laissez Sur vivre. Laissez les habitants de Sur revenir dans leurs maisons !
 
Arrêtez la destruction et la relocalisation d’Hasankeyf; Laissez couler librement le Tigre !
 
Halte au crime historique, politique, écologique et culturel à Sur et Hasankeyf !
 
NE PERMETTEZ PAS LE MASSACRE DE LA VILLE ET DE LA NATURE : DÉFENDEZ L’HISTOIRE, LA NATURE ET LA CULTURE COMMUNE !
 
Afin d’exprimer nos revendications, diverses actions auront lieu le 28 avril 2018 dans une douzaine de pays et dans de nombreuses villes kurdes et turques à l’invitation d’artistes, intellectuels, auteurs, mouvements écologiques et environnementaux, mouvements urbains, organisations de femmes, ONG, Plate-forme et initiatives, partis et syndicats politiques sensibles, organisations professionnelles et des chambres [des métiers].
 
Nous aimerions inviter tous les cercles sensibles et notre peuple à participer aux actions et à embrasser les anciennes cités de Sur et Hasankeyf qui ont accueilli l’humanité pendant des milliers d’années sur les rives du Tigre. Ces villes sont l’héritage commun de l’humanité et appartiennent à tous. Par conséquent, c’est notre intérêt à tous. Pour cette raison, nous invitons tout le monde à prendre ses responsabilités et à embrasser ces villes pour arrêter la destruction, la relocalisation et la vente de ces villes. (…) nous invitons tout le monde à participer à ces événements dans les villes où ils se tiendront le 28 avril et à se joindre à cette voix. Nous croyons que tant de gens sont contre la destruction de ces villes.
 
Nous organiserons également un certain nombre d’événements à Amed pour soutenir les villes anciennes de Sur et Hasankeyf, avec nos composants et institutions sensibles le 28 avril. Ces événements débuteront par une déclaration à la presse et au public, dont les opinions des habitants de Sur, Hasankeyf, de nombreux autres experts et des personnes profondément engagées dans ces villes pour exprimer nos suggestions et demandes concernant la situation actuelle des deux pays. villes. La déclaration sera faite à 12h00 devant la mosquée Ulucami à Sur. Après la déclaration, plusieurs témoignages auront lieu avec les artistes et les délégations venant d’autres villes des quartiers d’Ali Pacha et de Lalebey où la transformation urbaine se poursuit. Dans la soirée, des auditions de poésie et des documentaires auront lieu à propos de Sur.
 
Nous disons donc :
 
Arrêtez le crime historique, politique, écologique et culturel dans Sur et Hasankeyf !
Levez l’interdiction imposée dans Sur, Laissez Sur vivre. Laissez les habitants de Sur revenir dans leurs maisons !
 
Arrêtez la destruction et la relocalisation d’Hasankeyf; Laissez couler librement le Tigre !
 
Nous invitons tout le monde à devenir le cri de SUR et de HASANKEYF.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici