Un autre crime de guerre de la Turquie : les eaux de l’Euphrate coupées

0
905

TABQA / SYRIE DU NORD – Après les massacres et l’invasion du nord de la Syrie, l’État turc utilise maintenant l’eau comme arme de guerre. La coupure des eaux de l’Euphrate cause des temps difficiles pour les habitants de Tabqa.

L’Etat turc a coupé les eaux de l’Euphrate ne fournissant plus de l’électricité que 12 heures par jour aux provinces de la région.

Les cultures sur les terres cultivées sont menacées d’assèchement en raison d’un manque d’eau à Tabqa, où les entreprises sont gravement touchées et sont obligées d’utiliser des générateurs.

Un commerçant Mustefa Ehmed El Hisên a déclaré qu’ils avaient commencé à vivre en paix après la libration de la ville de Daesh : « Mais les politiques de l’Etat turc ont entraîné un manque d’eau et d’électricité dans la ville. Les commerçants sont affectés économiquement, mais aussi les citoyens qui en ont assez du bruit des générateurs« .

Article d’origine : https://anfenglishmobile.com/rojava/another-war-crime-by-turkey-waters-of-the-euphrates-cut-off-26145

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici