La Turquie peut utiliser des armes chimiques, surtout, si c’est contre les Kurdes

0
807
Le 16 février, après que 6 villageois kurdes de la région d’Afrin soient hospitalisés suite à une attaque aérienne turque, les médecins kurdes ont accusé la Turquie d’avoir utilisé des armes chimiques mais les Etats-unis se sont empressés de le nier, sans même parler d’une éventuelle enquête, en déclarant que c’était improbable que la Turquie ait fait une chose pareil.
La nuit dernière, les Etats-Unis ont bombardé plusieurs cibles militaires en Syrie suite aux accusations des « rebelles » déclarant que le régime avait utilisé des armes chimiques contre les civils à Douma, la ville syrienne de la Ghouta orientale. Pour bombarder le régime syrien, les Etats-unis n’ont même pas eu besoin d’enquête. Apparemment, les USA croient sur parole les jihadistes alors qu’ils se méfient des Kurdes, leurs soi-disant alliés contre l’Etat islamique… Ah, on oubliait, la Turquie est membre de l’OTAN, contrairement au régime syrien. Donc, ce qui est permis à l’un ne l’est pas permis à l’autre. Le deux poids, deux mesure profite seulement à la Turquie qui en abuse pour massacrer les Kurdes. Ceci dit, nous n’avons aucune sympathie pour le boucher de Damas et nous ne cautionnons aucunement les massacres qu’il a commis contre son propre peuple et les Kurdes. Nous dénonçons seulement l’hypocrisie de l’Occident devant les souffrances des peuples au Moyen-Orient et dans d’autres parties du monde.
Photos des civils kurdes d’Afrin hospitalisés après l’attaque chimique turque contre leur village.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici