AccueilFemmesCombattantes arméniennes : "Nous nous battons pour les femmes du Moyen-Orient"

Combattantes arméniennes : « Nous nous battons pour les femmes du Moyen-Orient »

SYRIE / ROJAVA – Les Arméniens qui ont survécu au génocide de 1915 ont commencé à se réorganiser avec les communautés kurde, arménienne, syriaque et arabe au sein de l’administration autonome de la Syrie du Nord et de l’Est (AANES) malgré les attaques génocidaires de l’État turc et le siège du régime syrien.

Les femmes arméniennes, membres du bataillon Nubar Ozanyan, une organisation militaire du Rojava et membre des Forces démocratiques syriennes (FDS), jouent un rôle très important dans la résistance contre les incursions turques. Deux de ses membres ont été interviewées par l’agence kurde JINHA. Elles déclarent qu’elles luttent pour protéger toutes les femmes du Moyen-Orient.

Les femmes arméniennes ont fait leurs preuves dans le cadre de la révolution des femmes au Rojava

Guhar Kayîpaka, l’une des combattantes du bataillon, a déclaré au micro de l’agence JINHA que les femmes arméniennes ont fait leurs preuves dans le cadre de la révolution des femmes au Rojava. « Chaque année, le 24 avril, nous commémorons ceux qui ont perdu la vie dans le génocide arménien. Aujourd’hui, en tant que femmes arméniennes, nous disons que nous existons et que nous sommes ici. Sans aucun doute, nous avons reçu cette confiance de la Révolution du Rojava », a-t-elle assuré.

« En tant que personnes de toutes les nations et religions du nord et de l’est de la Syrie, nous préservons nos valeurs ensemble. Nous nous battons aujourd’hui pour protéger notre langue, notre culture et notre histoire. Notre unité nous renforce pour lutter contre toutes sortes d’attaques », a déclaré Guhar.

La combattante arménienne a expliqué : « Nous ne voulons pas que d’autres massacres soient commis contre notre peuple. L’État turc occupant vise à nous priver de tous nos acquis en ciblant les femmes. Nous ne permettrons aucun massacre contre les Arméniens. Nous protégerons les femmes arméniennes contre toutes sortes d’attaques. »

Guhar a fait remarquer que « le pouvoir des femmes arméniennes et de toutes les femmes est dans le collimateur (de la Turquie) . Notre réponse est que nous ne serons pas vaincues. Nous sommes plus fortes qu’avant et nous réussirons ».

Nous nous battons pour les femmes du Moyen-Orient

Pour sa part, Sêlîna Sunsûz, une autre membre du bataillon du Martyr Nubar Ozanyan, a déclaré que la lutte actuelle est « de protéger non seulement les femmes arméniennes mais aussi les femmes du Moyen-Orient. Pendant le génocide arménien, des femmes ont été brutalement attaquées, violées et assassinées. Pour cette raison, nous nous battons pour protéger nos gains que nous avons obtenus après 100 ans. Le devoir de la femme est d’unir la communauté arménienne. Et les femmes font très bien leur devoir. »

Sêlîna a fait référence au pouvoir des peuples unis contre les forces qui veulent détruire la révolution du Rojava : « Notre unité affecte tout le Moyen-Orient, car ensemble nous défendons notre existence et luttons contre l’ennemi et les systèmes patriarcaux ».

« L’objectif de l’État turc occupant est de faire des femmes captives.. Cependant, les femmes n’abandonneront jamais. Les femmes se rebellent contre la mentalité génocidaire de l’État turc. Nous n’acceptons pas l’esclavage imposé aux peuples du Moyen-Orient. Par conséquent, nous appelons toutes les femmes à lutter ensemble », a-t-elle déclaré.

 

Interview réalisée par Sorgul Şêxo pour JINHA: Armenian fighters: We fight for Middle Eastern women

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici